17 septembre, 2014
Accueil » SANTE » La fable de la circoncision contre le sida
La fable de la circoncision contre le sida

La fable de la circoncision contre le sida

Circoncision, VIH, SIDA, le tiercé magique: les médias ont diffusé une info qui ressemble en gros au permis sexuel colonial : «la circoncision protège du sida, circoncisons les africains.» Parce que les indigènes ne maîtrisent pas leur sexualité, en plus de ne pas savoir se laver, ou qu’ils ne sont pas assez solvables pour payer les thérapies du capitalisme pharmaceutique. Docteur Pascal Sevran, combien ça coûte ?

« La circoncision n’est pas la solution magique et le préservatif reste le meilleur moyen de prévention contre le virus. S’il reste toujours des inégalités pour la diffusion des préservatifs dans les pays développés, la pandémie africaine est à un autre niveau et nous devons y répondre rapidement. La circoncision n’est toujours pas efficace contre les risques d’infection par injections de drogue ou relations anales. La recherche médicale et les moyens financiers doivent se concentrer sur le préservatif féminin et les microbicides. Les femmes de circoncis ont-elles plus de chance d’échapper au virus ? Dans une épidémie qui touche plus de femmes que d’hommes, la circoncision ne doit pas remplacer les moyens de protection. » Alvaro BERMEJO Directeur de l’Alliance pour la lutte contre le sida Fédération internationale de la Croix-Rouge Royaume-Uni.

Auteur : ame@enfant.org