Accueil / SOCIETE / La Fafs pour le leadership féminin à tous les niveaux

La Fafs pour le leadership féminin à tous les niveaux

Après avoir participé à faire du leadership féminin dans la société civile un « acquis majeur », la Fédération des associations féminines du Sénégal (Fafs) compte œuvrer pour que la femme ait voix au chapitre à tous les niveaux de décisions économique, sociale voire politique.

Source le Soleil
La Fédération des associations féminines du Sénégal (Fafs) s’est donné pour mission, dans les cinq prochaines années, de renforcer le leadership des femmes. C’est du moins un des points de l’agenda assigné au nouveau bureau de l’organisation, élu samedi, lors d’une assemblée générale tenue dans les locaux du lycée John F. Kennedy à Dakar.

« Nous voulons avoir voix au chapitre dans toutes les instances de décision et à tous les niveaux, du conseil de quartier au gouvernement », a fait savoir la présidente sortante de la Fafs, Abibatou Ndiaye, reconduite à son poste. À son avis, le leadership des femmes dans la société civile est d’ailleurs un « acquis majeur » à mettre sur le compte du travail mené dans ce sens par la Fafs. L’organisation entend, en outre, continuer à œuvrer pour sa « meilleure reconnaissance en tant que partenaire de l’État », selon Mme Ndiaye. La structure fédérale féminine sénégalaise envisage de nouer des partenariats avec des organisations similaires en Afrique et dans le monde, a poursuivi sa présidente. La Fafs compte également continuer la lutte contre la pauvreté en appuyant les initiatives économiques aussi bien par le financement que par la capacitation en gestion, a ajouté la présidente. L’engagement à persévérer dans la promotion des pouvoirs économique et sociale des femmes est une poursuite du travail accompli dans ce sens depuis la création, il y a trente ans, de la Fédération.

Mme Ndiaye et ses pairs mettent à leur actif des réalisations, notamment dans les domaines de l’éducation et de la santé. Dans le premier cas, l’enseignante cite comme activités l’accès et le maintient des filles à l’école par l’initiation des marraines de filles, la distribution du matériel scolaire, la formation des enseignants sur les questions genres.

La présidente de la Fédération des associations féminines du Sénégal revendique aussi des actions dans la lutte contre le Sida, la prévention du paludisme (11.000 moustiquaires imprégnées distribuées) à travers une convention avec le Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp), la participation au programme élargi de vaccination.

Fondée en 1977, à l’initiative notamment de la doyenne Annette Mbaye d’Erneville, aujourd’hui présidente d’honneur, la Fafs est passée maintenant de 13 associations d’intellectuelles alors, à 450 organisations féminines diverses (de catholiques, de dahiras, de commerçantes, etc.) implantées dans toutes les régions du pays.


À voir aussi

Nécrologie : Sadio Mané en deuil !

L’information a été partagée par un des amis du joueur sur Facebook. Sadio Mané et …

Kolda : Une mystérieuse maladie décime le cheptel

Après les fortes intempéries de juin dernier qui ont décimé une partie du cheptel à Linguère, …