Grippe-aviaire-350x250

La FAO cherche 20 millions $ pour combattre la grippe aviaire en Afrique de l’Ouest

L’organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a lancé, le 20 juillet, un appel de fonds de l’ordre de 20 millions de dollars pour combattre des foyers de grippe aviaire hautement virulente de type H5N1 en Afrique de l’Ouest, suite à l’apparition de foyers du virus H5N1 dans les élevages de volailles, les marchés et les exploitations familiales au Nigeria, au Burkina Faso, au Niger, en Côte d’Ivoire et au Ghana, selon un communiqué de l’agence onusienne.

Le Sénégal n’a pas été cité parmi les pays concernés en Afrique de l’Ouest.

L’apparition de ces foyers intervient alors que la région commence à se remettre à peine de l’épidémie d’Ebola. «La grippe aviaire pourrait déclencher une hécatombe de poulets, avec un impact néfaste sur les régimes alimentaires et l’économie de la région, aggravant ainsi une situation déjà difficile», déplore la FAO.

La première apparition du virus H5N1 en Afrique de l’Ouest s’est produite en 2006, mais la maladie a été éliminée en 2008. A la fin de 2014, le virus a été réintroduit au Nigeria, où il s’est répandu rapidement. A ce jour, plus de 1,6 million de volailles ont été abattues ou sont mortes des suites du virus, selon la FAO.

La maladie peut être transmise aux humains, et la FAO travaille donc en étroite collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur les évaluations de pays et les plans d’urgence.

Source : Ecofin

Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …