23 avril, 2014
Accueil » ACTUALITES » La France dans le viseur du Mujao et de … Belmokhtar
La France dans le viseur du Mujao et de … Belmokhtar

La France dans le viseur du Mujao et de … Belmokhtar

Donné pour mort en mars dernier, le djihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar, alias « le borgne », court toujours. Son groupe radical, la katiba des Moulathamine (la brigade des enturbannés, en arabe), vient de fusionner avec le Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), affirment les deux mouvements dans un communiqué publié par l’Agence Nouakchott information (Ani). L’authenticité du communiqué n’a pu être vérifiée, mais l’Ani est un canal de communication fréquemment utilisé par les djihadistes du Sahel. Les chefs de ces deux organisations, actives dans le nord malien et dissidentes d’Aami, ont décidé de céder leur commandement à un dirigeant dont le nom n’est pas encore connu. Toutefois, une source informée a précisé à l’Ani qu’il s’agirait d’un vétéran jihadiste ayant combattu les russes, puis les américains en Afghnistan parvenu au nord du Mali où il a pu prendre part au combat contre le dispositif français de l’opération Serval.

Mourabitounes



Cette même source a ajouté qu’il ne s’agit pas d’un algérien contrairement à ce qui existe dans les autres factions djihadistes commandées par des caïds algériens. Dans un communiqué, les «Mourabitounes» ont expliqué que cette nouvelle mesure de fusion intervient en respect aux préceptes et enseignements de la loi islamique prohibant la désunion. «Vos frères Moulathamounes et du Mujao ont décidé de s’unir au sein d’une même Jamaa dénommée Mourabitounes dans la perspective de réaliser l’unité des musulmans-du Nil à l’Atlantique- dans le cadre d’un projet unique, afin de faire face à la campagne sioniste visant l’islam et les musulmans», a précisé ce communiqué. La nouvelle organisation a menacé de prendre pour cible les intérêts de la France à travers le monde. Le Communiqué a, en outre, appelé toutes les organisations islamiques à s’entraider pour contrecarrer les forces laïques qui s’érigent contre tout projet islamique. Le communiqué a également salué les déclarations des oulémas mauritaniens contre l’offensive française au Mali. Le communiqué, signé par l’émir de la nouvelle jamaa, a enfin mentionné que, sur un plan idéologique, les Mourabitounes s’inspirent d’Al-Qaïda et des Talibans, avant de saluer «les chefs du Djihad à savoir Moulla Oumar et Aiman Al Zawahiri».