Accueil / FAITS DIVERS / La Gendarmerie en opération de sécurisation

La Gendarmerie en opération de sécurisation

La Légion est de la Gendarmerie, en rapport avec la Compagnie de Tambacounda, Bakel et Kédougou, mène ces derniers temps une opération de sécurisation de la région de Tambacounda, qui est frontalière au Mali, à la Guinée, à la Mauritanie, à la Gambie et à la Guinée-Bissau. Tout est parti de la présence des délinquants et bandits dans les secteurs de Tambacounda, Koumpentoum et Payar. La Légion de la Gendarmerie a organisé une mission dans ces différentes zones, afin de traquer les malfaiteurs qui avaient fini d’installer la peur et l’inquiétude chez les populations. C’est aussi pour empêcher les malfaiteurs d’utiliser Kédougou comme axe d’entrée et de sortie que la Compagnie de Gendarmerie de Kédougou, dirigée par son commandant, Mohamed Bâ, a réussi à mener une opération intelligente et rigoureuse dans la nuit du 28 avril dernier.

Source Le Soleil
La Légion est de la Gendarmerie, en rapport avec la Compagnie de Tambacounda, Bakel et Kédougou, mène ces derniers temps une opération de sécurisation de la région de Tambacounda, qui est frontalière au Mali, à la Guinée, à la Mauritanie, à la Gambie et à la Guinée-Bissau. Tout est parti de la présence des délinquants et bandits dans les secteurs de Tambacounda, Koumpentoum et Payar. La Légion de la Gendarmerie a organisé une mission dans ces différentes zones, afin de traquer les malfaiteurs qui avaient fini d’installer la peur et l’inquiétude chez les populations. C’est aussi pour empêcher les malfaiteurs d’utiliser Kédougou comme axe d’entrée et de sortie que la Compagnie de Gendarmerie de Kédougou, dirigée par son commandant, Mohamed Bâ, a réussi à mener une opération intelligente et rigoureuse dans la nuit du 28 avril dernier.

Cette opération a été organisée en trois phases : d’abord une identification de 21h à 00h, une autre phase de sécurisation de 2h du matin à l’aube, ensuite la sécurisation des trois axes d’entrée de la ville.

Cette patouille a permis aux hommes en bleu d’immobiliser une centaine de motos et de vélos sans freins et sans phares. A cela, il faut ajouter les personnes arrêtées pour défaut de carte d’identité nationale.


À voir aussi

L’étudiante, son copain faux policier et son amant, la partie de jambe en l’air…

6 mois de prison assortis du sursis, c’est la sentence qui a été prononcée, hier, …

Escroquerie : Le commerçant qui gonflait son compte Wari, arrêté

Après avoir réussi plusieurs tentatives d’escroquerie de sommes d’argent destinées aux clients, le commerçant A. L.F a …