ACTUALITE

LA GUERRE DES CHIFFRES : Gackou parle de 15.000 manifestants

  • Date: 17 octobre 2016

Après chaque manifestation, c’est la bataille des chiffres. C’est connu de tous. Le nombre de manifestants varie en fonction de ceux qui l’annoncent. La marche du 14 octobre route n’échappe pas à ce principe.

Le Front Wattu Sénégal a estimé à 15.000 personnes, le nombre de manifestants, dans un document parvenu à par Rewmi Quotidien. Tandis que la presse  avance 3000 personnes, Gackou et Cie parlent d’ « estimation approximative » qui  ne repose sur aucun facteur objectif. Or, vu la forte mobilisation de l’ensemble des partis politiques, des mouvements citoyens, des organisations indépendantes et des citoyens tout court, pas moins de 15.000 Sénégalais ont fait le déplacement, précise l’opposition dans un communiqué parvenu à notre rédaction. Qui ajoute que ces citoyens venaient de tous les départements de la région de Dakar et d’autres régions. ‘’Les Forces de l’Ordre qui étaient sur le terrain ont dû sentir leur faiblesse face à cette foule immense extrêmement engagée’’, précise la même source. Avant de renchérir : ‘’Déjà, vers 15h15, les populations avaient envahi l’Avenue Général De Gaulle. Les leaders qui venaient de quitter la Grande mosquée de Dakar après la prière de vendredi, avaient du mal à accéder à la Place de l’Obélisque à cause de la foule massée sur l’Avenue. En ce moment précis, des cars venus des Parcelles Assainies, de Guédiawaye, de Rufisque, de Keur Massar, de Yoff, de Malika, de Ouakam, etc., continuaient à déverser des militants à la Place de l’Obélisque envahie par environs 5.000 personnes. Les habitants des quartiers Ouagou Niayes, HLM, Sicap, Gueule Tapée, Plateau, Derkle ont, eux aussi, fait mouvement vers Colobane à pied. Malgré les manœuvres pour bloquer la circulation routière (des dizaines de cars étaient bloqués à Pompiers et vers le Port de Dakar), les jeunes ont réussi à rallier la devanture de la RTS occupée par près 10.000, renseigne le communiqué du Front parcouru par nos soins. Finalement, précise la même source, les Forces de l’Ordre étaient dépassées par la foule excitée. Et elles craignaient la jonction des deux foules (5.000 à Obélisque et 10.000 devant la RTS). ‘’A 15h45, les Forces de sécurité ont commencé à tirer sur les populations sans défense, armées de leur courage et de leur amour pour la patrie.’’ Toujours est-il que, selon Gackou et Compagnie, il y avait une réelle volonté du pouvoir de saboter la manifestation, et pour cause. ‘’Les autorités ne voulaient pas que la presse nationale et étrangère, venue couvrir la marche, relaie les images de ces milliers de Sénégalais mobilisés contre le régime.’’ Le préfet a autorisé la marche sur l’axe Obélisque-RTS entre 15h et 18h. Et pourtant, lorsque les manifestants se sont retrouvés à la Place de l’Obélisque à 17h, ils ont été attaqués par les Forces de l’Ordre qui ont violé ainsi l’arrêté préfectoral, constatent-ils, dépités. Par ailleurs, estime l’opposition, il est inexact de dire que les manifestants ont forcé le barrage de la Police. ‘’L’ordre de s’attaquer aux populations a été donné par les autorités politiques qui avaient peur de la démonstration de force de Manko Wattu Sénégal’’, ont révélé Gackou et Cie, avant de faire dans la menace : ‘’Désormais, rien ne sera plus comme avant.’’

Mouhamadou BA

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15