images

LA LD FÊTE SES 35 ANS Mamadou Ndoye dresse les hauts faits politiques de la Gauche

La Ligue démocratique (Ld) a célébré, ce week-end, ses 35 ans d’existence. Une occasion pour les Jallarbistes de revenir sur le rôle de premier plan que la Gauche a joué dans le landerneau politique sénégalais.
À l’occasion de la célébration des 35 ans d’existence de son parti, Mamadou Ndoye, Secrétaire général de la LD est revenu sur le rôle de premier plan que la Gauche a joué dans la conscientisation des populations et les luttes démocratiques et sociales. « Aujourd’hui, notre parti a un devoir, avec les partis de Gauche. C’est celui de ne pas sombrer. Nous restons la lueur d’espoir pour que notre pays ne sombre pas. Il faut renforcer ses bases, gagner une large frange de la population, pour devenir la flamme qui va éclairer le Sénégal. C’est ça notre devoir et nous devons l’accomplir », a déclaré Mamadou Ndoye. À ceux qui se demandent toujours ce que les partis de gauche ont apporté au pays, le leader de la LD dresse avec fierté les hauts faits politiques des forces de gauche qui ont commencé à se battre quand personne n’osait le faire. « Les forces de gauche ont beaucoup apporté à notre pays. Il y a une époque où il y avait le parti unique… Il y a une époque où, aucun syndicat indépendant de ceux contrôlés par le pouvoir n’était accepté. Il y a une époque où aucune presse en dehors de celle du pouvoir n’était tolérée. En ce moment-là, seuls les hommes et les femmes valeureux ont osé s’organiser en partis politiques, créer des syndicats, des organes de presse (des partis de gauche étaient dans la clandestinité et éditaient des journaux clandestinement). Ce sont eux qui ont ouvert la démocratie dans notre pays, et qui ont fait qu’aujourd’hui, n’importe qui peut créer un parti, un syndicat ou un organe de presse. Ce sont ces changements et transformations vitales à notre pays, que nous avons (la gauche) apportés », explique-t-il.

Rahmatoulahi Bouchra KEBE (Stagiaire)

Voir aussi

amadouba_ecofinance

BOCAR NDIONGUE TANCE LES DETRACTEURS D’AMADOU BA ‘’Lui au moins ne traine aucune casserole’’

Le ministre Amadou Ba, à qui le président de l’APR aurait confié la direction du …

One comment

  1. En effet la gauche a été à l’avant garde de tous les combats pour l’émancipation sur, la porteuse d’idée novatrice . Mais aujourd’hui les populations ne croient plus aux idées de la gauche, à la lutte, aux sacrifices. Il n’y a plus de milantisme. Les sénégalais ne croient qu’à l’argent c’ st pourqoui ils n’écoutent plus la voix de la gauche. C’est dommage.