téléchargement (1)

LA LD SUR LA DÉTENTION DE KARIM WADE « L’État du Sénégal doit assumer sa souveraineté juridique »

 La Ligue démocratique (Ld) dénonce l’amalgame entretenu à dessein sur l’avis du Groupe de Travail des Nations-Unies sur la détention arbitraire. Réunie, hier, à sa permanence nationale, la Ld estime que cette opinion dudit groupe ne peut avoir aucune influence sur la détention de Karim Wade.

Si l’avis du Groupe de travail de l’ONU sur l’affaire Karim Wade est considéré par ses avocats comme une victoire de leur client, la Ligue démocratique (Ld) estime pour sa part que le Groupe de travail des Nations-Unies n’est pas un tribunal pour juger. Sous ce rapport, la Ld n’en demande pas moins au Gouvernement du Sénégal d’assumer sa souveraineté juridique. Pour ce parti de gauche et de la mouvance présidentielle, l’opinion dudit groupe ne peut avoir aucune influence sur la détention de Karim Wade.  Ainsi, Mamadou Ndoye et Cie en appellent d’une part tous les Sénégalais épris de justice à respecter l’autorité de la chose jugée et d’autre part encouragent le Gouvernement à assumer la souveraineté juridique du Sénégal. Au demeurant, le Secrétariat permanent s’interroge sur les lenteurs enregistrées dans la poursuite de la traque des biens mal acquis et demande à ce que tous les responsables cités dans les différentes procédures pendantes devant la justice soient attraits devant les juridictions compétentes. Toutefois, la Ld exige que la  Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) reprenne ses activités et s’intéresse aux anciens dignitaires du régime libéral visés par la  traque. Karim Wade ne doit pas être l’agneau du sacrifice selon les camarades de Ndoye qui exigent que tous les responsables libéraux cités dans les différentes procédures pendantes devant la justice soient attraits devant les juridictions compétentes. En effet, sur la liste de la Crei, figuraient, en bonne place, Oumar Sarr, Me Madické Niang, Samuel Sarr, Me Ousmane Ngom, Abdoulaye Baldé, tous des pontes du Pds soupçonnés d’avoir acquis de manière occulte leur  patrimoine.

Par ailleurs, le Secrétariat permanent de la Ld, après des échanges approfondis sur les derniers événements relatifs à la publication, par l’hebdomadaire « Jeune Afrique », de la caricature du vénéré marabout Cheikh Ahmadou Bamba fondateur du mouridisme, condamne fermement toute tentative de banalisation des valeurs, des symboles et des institutions du pays, quels que soient leurs auteurs tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.  Réaffirmant son attachement à la liberté d’expression, la Ld s’oppose cependant sans équivoque à toute entreprise blasphématoire des croyances religieuses des Sénégalais.

Compte tenu des menaces de toutes sortes qui pèsent sur le monde, la Ligue démocratique en appelle au respect des valeurs culturelles et religieuses de tous les peuples, « seul gage d’une paix universelle ».

Mouhamadou BA

Voir aussi

telechargement-2

FINANCEMENTS DES FEMMES DE L’ÉMERGENCE L’Assemblée nationale adoube Moustapha Diop

  La démarche charrie beaucoup de commentaires de la part de ceux qui y voient …