Accueil / Uncategorized / La lutte des «Goulots qui étranglent le Sénégal» ?

La lutte des «Goulots qui étranglent le Sénégal» ?

En dénonçant les tares du «sport national du Sénégal» dans son ouvrage «Ces goulots qui étranglent le Sénégal», nombreux sont ceux qui ont taxé, l’auteur, Cheikh Yérim Seck, de beau parleur. Il n’a pas manqué d’essuyer les critiques à l’occasion. Il avait tout simplement dit haut ce que les autres disaient tout bas. «Le Sénégal étouffe sous l’effet de la pollution par la lutte. Et le Sénégal se laisse empoisonner par la toxine de la lutte».

Le journaliste était agacé par l’emprise du poids de la lutte sur la société. «La lutte est partout et agresse notre cadre de vie au quotidien….Dès l’ouverture de la saison, presque tous les vendredis, samedis et dimanches deviennent des «dates», des jours où des gaillards de masse supérieure à 100 kg se cognent à sang, s’étripent, se projettent au sol».

Pour lui, ces faits n’avaient rien d’éducatif pour la population. Et ce ne sont pas les face à face qu’il apprécie. Des «Bêtes de sommes» échangeant des propos aigres-doux. «Un rituel à l’occasion duquel deux adversaires dopés aux anabolisants échangent menaces, invectives, injures et quolibets de toutes sortes», constate-t-il. Ces rencontres, le plus souvent finissent, à queue de poisson. Une violence qui ne dit pas son nom. Est-ce vrai que la lutte est un des «Goulots qui étranglent le Sénégal» ?

I.TOURE

Share This:

À voir aussi

TRANSFERT : le PSG prépare son offre pour Alexis Sanchez et se tient à l’affût pour Özil

Dans l’optique du prochain mercato estival, le Paris Saint-Germain compte passer à l’action sur le …