images

LA MASSEUSE A. SY À LA BARRE- « On fait du massage ‘’cajoling’’ accompagné de caresses des parties intimes allant jusqu’à éjaculation »

La patronne du salon de massage “Samira”, A. Sy, a comparu, hier, à la barre du Tribunal des flagrants délits de Dakar pour le délit de défaut de carnet sanitaire. Le procureur a requis une peine d’emprisonnement de 6 mois dont 3 fermes.

Les éléments de la police ont été informés de l’existence d’un salon de massage où ont lieu des conjonctions sexuelles. Sur ce, dans la nuit du 17 au 18 avril dernier, les pandores ont effectué une descente à Sacré-Cœur 3 plus précisément au salon de massage ”Samira”. Sur les lieux, les limiers ont trouvé la demoiselle répondant au nom d’A. Sy qui s’est présentée comme étant la propriétaire des lieux. Une perquisition de la pièce a permis aux policiers de découvrir, dans  la salle de bain, un préservatif fraîchement utilisé, 2 matelas dont l’un est à même le sol et le second sur une table avec des serviettes, dans la pièce. Les limiers y ont également trouvé des lingeries et divers produits (pommade, huile végétale, baume,…). Interpellée sur les faits de conjonctions sexuelles que les clients recevaient du salon, la demoiselle a tout simplement confirmé les faits. « Je reconnais les faits. En effet, j’ai loué un appartement à 85.000 F Cfa, à Sacré Cœur 3, pour ouvrir un salon de massage. J’ai mis sur place un ordinateur portable pour les connexions et annonces, deux matelas et autres lingeries destinées à l’activité de massage. Ainsi, j’ai fait des annonces sur la toile par le truchement de mes connaissances », a-t-elle déclaré. À la barre du Tribunal des flagrants délits de Dakar, hier, la mise en cause a expliqué : « J’ai démarché et obtenu un registre de commerce et un Ninea pour l’ouverture d’un salon de bien-être et de massage. Avec pour enseigne ”Samira Massage”. Depuis 6 mois, je reçois dans mon salon des clients pour des massages facturés, pour un massage relaxant (articulation et autres parties du corps) ».

« …il existe ce qu’on appelle massage intégral ou américain avec conjonction sexuelle »

Il faut dire que la facturation est de 15.000 F Cfa pour un ”massage tonifiant” ou ”massage doux”. C’est-à-dire appuyer fort avec les 2 ou 4 mains. Pour le ”massage cajoling” accompagné de caresses des parties intimes allant jusqu’à éjaculation grâce à des pommades avec menthe, la dame a soutenu que la facturation peut aller jusqu’à 25.000 F Cfa. « En effet, il existe ce qu’on appelle ”massage intégral” ou ”américain” avec conjonction sexuelle communément appelé ”massage plus”, la facturation est de 25.000 F Cfa », a encore indiqué la dame. Par ailleurs, elle est revenue, hier, sur les circonstances de son arrestation. Ce jour-là, renseigne A. Sy, elle a reçu l’appel d’un client qui n’arrêtait pas de la harceler depuis son premier massage voulant à tout prix coucher avec elle. Sur ce, déclare-t-elle : « J’ai accepté de lui faire un ”massage doux”. C’est ainsi qu’il est venu au salon pour se faire masser. Le sieur a amené un sachet contenant 3 préservatifs. L’un avait été déjà utilisé. C’est sur ces entrefaites que la police a fait une descente chez moi pour me signifier que j’avais commis un délit ».

Interrogée sur son travail, la mise en cause a soutenu qu’elle a eu un diplôme en restauration et qu’elle n’a aucune idée sur le massage.  Suffisant pour le maître des poursuites de déduire que la prévenue faisait de la prostitution déguisée. À l’en croire, la prostitution n’est pas interdite au Sénégal mais, il y a des règles à respecter. Pour le représentant du ministère Public, la prévenue n’a pas de carnet sanitaire et les faits pour lesquels elle est poursuivie sont constants. Sur ce, il a requis une peine d’emprisonnement de 6 mois de prison dont 3 mois ferme.

Pour sa part, la défense a plaidé pour une application bienveillante de la loi pénale. Le tribunal, en rendant sa décision, a condamné la prévenue à 15 jours de prison ferme.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

waly ballago seck

AFFAIRE DE LA RANGE ROVER “VOLEE” Wally Seck inculpé et placé sous contrôle judiciaire

L’artiste musicien Wally Ballago Seck n’est pas sorti indemne de son face à face, hier, …