SOCIETE

LA NON VIOLENCE Un moyen d’instaurer une paix sociale durable

  • Date: 19 octobre 2016

L’ASCNV, en collaboration avec le groupe Girafe, était face à la presse hier, en prélude de leur séminaire sur la communication non violente, prévu du 12 au 17 novembre à Saly. Cette initiative s’inscrit dans le but de contribuer à instaurer et à développer une culture de paix dans un contexte interculturel, interreligieux et multiethnique.

Ce processus de communication initié par Marshall Rosenberg depuis plus de 40 ans, est pour le Docteur Khadissatou Gaye, présidente de l’Association sénégalaise de la Communication non violente (ASCNV), une pratique du langage permettant d’entretenir des relations harmonieuses avec soi et avec les autres. « En plus, elle permet de transformer nos différends dans un climat de paix et de compréhension mutuelle, en prenant en compte les besoins de toutes les parties », a-telle fait savoir.

Selon la dame, l’ASCNV aspire à un Sénégal de paix dans la diversité religieuse et culturelle, où les jeunes, les femmes et les hommes jouissent pleinement de leurs droits de citoyen et participent équitablement au développement durable du pays, mais également de l’Afrique.

Ainsi, Mme Gaye révèle que c’est parce qu’au Sénégal personne n’écoute personne, que les gens ont besoin de la CNV permettant à chacun d’écouter son prochain. C’est dans cette logique que l’association veut vraiment arriver à promouvoir la CNV, car elle ne se veut pas thérapeutique, mais plutôt facile d’utilisation, permettant d’être utilisé à tous les niveaux familiale, professionnel et aussi dans des zones où on a souvent des tensions suite à des opposions.

Cependant, la présidente de préciser que la ASCNV n’est pas en train de dire que, ne pas etre d’accord est un problème, mais comment faire pour  que les désaccords  soient utilisés de façon positive et être transformés en une approche permettant de dire, même « si nous ne sommes pas d’accord et sommes d’accord, nous ne sommes pas dans la violence et le conflit, et nous sommes à l’écoute des autres et nous sommes dans la possibilité de trouver des solutions connues», a-t-elle expliqué.

Khady Thiam COLY

Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15