Accueil / RELIGION / La paix, préoccupation majeure de la ‘’Caravane de l’espoir’’ du RIS/Alwahda

La paix, préoccupation majeure de la ‘’Caravane de l’espoir’’ du RIS/Alwahda

La ‘’Caravane de l’espoir’’ du Rassemblement islamique du Sénégal (RIS/Al Wahda), qui séjourne à Ziguinchor (sud) du 13 au 17 septembre, compte y organiser plusieurs activités axées surtout sur le retour de la paix en Casamance, a annoncé mardi son administrateur général Mouhamadou Lamine Gaye.
Le programme de la ’’Caravane de l’espoir’’ a démarré par un camp de vacances islamique ouvert à toutes les couches sociales.

‘’Le message clé que nous comptons lancer à Ziguinchor, c’est qu’aujourd’hui, les politiciens n’ont pas le droit de s’occuper seulement des élections et laisser les populations dans l’insécurité’’, a affirmé M. Gaye.

‘’Les élections sont importantes pour notre pays, mais le pays ne doit pas s’arrêter à cela. Aujourd’hui, il y a des attaques même sur la route nationale. Il faut que les gens se concentrent’’, a-t-il ajouté.

‘’Nous demandons solennellement au chef de l’Etat de recommencer les négociations de paix en Casamance, en impliquant tous les acteurs.’’

‘’Nous organiserons une marche pour la paix, parce qu’en tant qu’hommes de foi, nous avons notre mot à dire. Nous avons notre partition à jouer pour le retour de la paix en Casamance’’, a poursuivi l’administrateur général du RIS/Al Wahda.

’’La paix est possible, il faut déjà que l’Etat s’y mette’’ est le message que compte lancer cette organisation aux populations et aux autorités administratives, lors d’une ’’marche pour la paix’’.

Depuis 1982, les indépendantistes du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) sévissent dans le sud du Sénégal et réclament l’indépendance de cette partie du pays vis-à-vis de Dakar.

Au-delà des séances de formation qui auront lieu à l’Université de Ziguinchor, diverses activités sont inscrites au programme de l’étape ziguinchoroise, à savoir une campagne médicale à Koudioubé, une conférence publique, une campagne de reboisement, une randonnée pédestre et un podium islamique à la place Gao.

Cette première édition de la ‘’Caravane de l’espoir’’, qui a démarré le 5 septembre, mobilise 120 participants dont des spécialistes de plusieurs domaines (santé, éducation, environnement, sciences islamiques, etc.).

Après Ziguinchor, la caravane, qui se poursuit jusqu’au 28 septembre, se rendra à Kaolack, Fatick, Kaffrine et Thiès, selon ses organisateurs. Le RIS-Al Wahda fédère un ensemble d’organisations islamiques dont l’Association des élèves et étudiants musulmans du Sénégal (AEEMS).

Aps

À voir aussi

Célébration du kazu rajab demain Serigne Fallou Mbacké, le sacerdoce inégalé 

De 1954 à 1968, El Hadji Fallou Mbacké a connu un long règne à la …

Pèlerinage 2018 Les voyagistes privés dézinguent Abdoul Aziz Kébé

L’édition 2O18 de l’organisation du Pèlerinage au Lieux Saints de l’Islam risque de connaître encore …