Mise en page 1
Mise en page 1

La perception des sénégalais sur l’Armp et la Cour des comptes : entre méconnaissance, corruption et inutilité

 Les Sénégalais ont une mauvaise image de l’Armp et de la Cour des Comptes. Un «cri d’alarme» de la plateforme des acteurs non étatiques commanditaire d’un sondage sur la perception des Sénégalais sur les organes de contrôle de l’Etat. Sur une population enquêtée (1400 personnes), 56% des sondés ignorent la Cour des comptes et l’Armp et nombreux sont ceux qui pensent qu’elles sont corruptibles et inutiles.

La Plateforme des acteurs non étatiques a consulté les Sénégalais sur l’image qu’ils se font des organes de contrôle de l’Etat, ainsi que sur leurs attentes à leur égard. Mais, le constat est que la crise de représentation qu’expriment les Sénégalais vis-à-vis des Institutions semble toucher plus durement  ces organes de contrôle et de régulation. Les Sénégalais ont, en majorité, une mauvaise image des organes de contrôles et de régulation de l’Etat. En réalité, ils en ont une mauvaise perception et estiment difficile d’en comprendre les ressorts et le fonctionnement. Pour le cas de l’Agence de régulation des marchés publics (Armp) et de la Cour des Comptes, ces deux organes de contrôle restent inconnus du citoyen sénégalais qui en a une mauvaise conception. C’est ce qui ressort d’une étude de recherche-action sur «la perception des citoyens des corps de contrôle et de régulation de l’Etat (cas de l’Armp et de la Cour des comptes)» portant sur un échantillon de 1400 personnes et réalisée par la plateforme des acteurs non étatiques dans les régions de Dakar, Matam, Tambacounda et Kédougou. 56% des personnes interrogées disent ne pas connaître la Cour des comptes et l’Armp. Un niveau de méconnaissance qui varie, selon le sexe, avec 63% chez les hommes, contre 40% chez les femmes.

Une minorité des opinions (35%) a confiance aux corps et organes de contrôle et de régulation. Seuls 15% des sondés trouvent pertinente l’action des corps de contrôle. 19% la jugent efficace et 7% considèrent que l’Armp et la Cour des Comptes sont impartiales dans leur travail. Mais l’essentiel des personnes pensent qu’elles sont corruptibles, inutiles  et dépendantes du pouvoir politique. Par ailleurs, selon toujours l’étude, la méconnaissance de ces deux corps de contrôle est de 55%, pour la tranche d’âge 18-19 ans, et de 63% chez les personnes âgées de plus de 60 ans. Selon le niveau d’étude, 86% des analphabètes ignorent la Cour des comptes et l’Armp, contre 65% chez les arabisants et 67% pour les personnes qui ont un niveau primaire. Cependant, 71% des agriculteurs/éleveurs ignorent ces corps de contrôle. Ce taux est à 64% pour les acteurs du secteur privé et 44% chez les étudiants, lit-on dans l’étude.  Pour corriger cette méconnaissance des corps de contrôle par les populations, la plateforme des acteurs non étatiques (Ane) s’engage à initier des actions de sensibilisation sur l’ensemble du territoire national.

Mouhamadou BA

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Ousmane Sow Un Géant de l’Art s’éteint

Le monde des Arts est en deuil. Ousmane Sow est mort ! L’artiste aux mains ingénieuses …