Accueil / ECONOMIE / La promulgation du code améliorera l’environnement des affaires, selon Mansour Cama

La promulgation du code améliorera l’environnement des affaires, selon Mansour Cama

La promulgation du code des marchés et de ses décrets d’application serait le plus grand signal attendu des pouvoirs publics, pour l’amélioration de l’environnement des affaires au Sénégal, a déclaré, vendredi dernier, à Dakar, le président de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (Cnes).

Source : Walfadjri

‘Le fait que l’Etat ne le fasse pas, est pour nous le signal de tout ce qu’on peut considérer comme travers’ dans le cadre des efforts déployés par les autorités pour promouvoir la bonne gouvernance, a dit Mansour Cama.

Le président de la Cnes, qui s’exprimait sur les enjeux et perspectives de la bonne gouvernance judiciaire, au cours de la conférence inaugurale des activités de l’Association des jeunes avocats sénégalais (Ajas), a fait remarquer qu’en matière de passation de marchés, le gré à gré constitue ‘’la tendance la plus observée ».

Mansour Cama a souhaité que les autorités publiques mettent en place des ‘’stratégies efficientes et efficaces » en matière d’investissement notamment. ‘Ce n’est pas le cas actuellement’, selon lui, avec ‘la floraison’ d’agences qui dénotent du ‘déficit de performance de l’Etat’. ‘Cela pose le problème’ du passage d’un Etat légal à un Etat de droit, a soutenu Mansour Cama, précisant que le premier est caractérisé par un ‘abus de la majorité », alors que le second se particularise par ‘un consensus’ de tous les acteurs autour des règles communes du jeu économique et politique.

Les citoyens s’adaptent aux institutions parce qu’elles ‘s’imposent à tout le monde’, a-t-il fait observer, en estimant que la réforme ‘la plus urgente’ à mettre en œuvre concerne la justice.

Par contre, il est de la responsabilité du pouvoir économique de produire des documents dont la ‘qualité de l’information soit de premier choix’, a-t-il indiqué. Cela pose, selon lui, le problème ‘récurrent’ de la qualité des états financiers des entreprises.

Soulignant que les monopoles ‘en face des entreprises’ pose problème dans le développement économique du pays, Mansour Cama a plaidé pour la promotion de la régulation dans ce domaine. Cela permettra d’y apporter ‘une certaine correction’.

Parlant de la responsabilité des décideurs économiques en matière de bonne gouvernance privée, il a rappelé que les entreprises se sont ‘aujourd’hui’ engagées dans la promotion de comités d’éthique en leur sein et encouragent l’administration à en faire de même.

‘Cela permet de régler un certain nombre de problèmes’ liés par exemple à la corruption, a assuré le président de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal.


À voir aussi

Hausse des salaires: La mesure effective à partir du 1er juin 2019

 Une bonne nouvelle pour les fonctionnaires. Le point d’indice des agents de la Fonction publique …

L’Armp bloque l’Omvs

L’Armp a suspendu la procédure d’attribution du marché relatif à la construction et la mise …