La revue de la presse du lundi 24 aout 2015- Divers sujets au menu des quotidiens

 Les journaux reçus lundi à l’APS traitent divers sujets se rapportant à la politique, aux conséquences des pluies du week-end à Dakar et à l’affaire des viols impliquant des soldats onusiens en République centrafricaine (RCA).

 En politique, L’Observateur ouvre sur ‘’le combat pour la libération de Karim Wade et cie’’ en titrant : ‘’Me Wade organise la résistance’’. Depuis Versailles (France) que L’Observateur présente comme ‘’le poste de commandement’’, l’ancien président de la République déclare : ‘’Nous allons réorienter les stratégies ; Nous refuserons le musellement’’.

 La Cour suprême a confirmé jeudi le verdict rendu par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) concernant l’ancien ministre Karim Wade et ses coprévenus.
 Le 23 mars dernier, la CREI a condamné l’ancien ministre à six ans de prison ferme et au paiement d’une amende de 138 milliards de francs CFA pour enrichissement illicite.

Dans Le populaire, Doudou Wade, ancien président du groupe parlementaire libéral, n’est pas tendre avec le régime au sujet du dossier Karim Wade, du PSE, de la situation du pays. D’où ce titre du journal : ‘’Doudou Wade brûle le +Macky+’’.

Dans sa livraison du jour, Walfadjri propose un entretien avec le ministre-conseiller du chef de l’Etat, Amsatou Sow Sidibé qui affirme : ‘’Le Sénégal est bloqué’’. Selon elle, ‘’l’émergence est devenue une sorte de canular’’.

Après les fortes pluies du week-end, ‘’Dakar (est) ivre d’eau’’, selon le journal Le Quotidien. La publication rapporte que ‘’le canal d’évacuation de Henan Chine cède à Wakhinane (Guédiawaye), la foudre frappe des installations de la Sonatel et perturbe le réseau , une personne électrocutée à Guédiawaye’’.

Le Témoin au quotidien revient sur l’affaire de viols en République centrafricaine (RCA) en se demandant si ‘’Bangui (est un) piège sexuel pour soldats’’.

Le journal fait une plongée 18 ans en arrière dans l’histoire d’un pays en proie ‘’aux réseaux de prostitution +légalisée+, son alcool qui coule à flots’’.

En RCA, le Général gabonais, Parfait Onanga-Anyanga, a été nommé le 14 août 2015, à la tête de la MIUSCA en remplacement du Général sénégalais Babacar Gaye qui a quitté la capitale centrafricaine mercredi.

Le Général Gaye a été relevé de ses fonctions suites aux accusations de viol contre des soldats de la mission onusienne.

Dans le journal Enquête, Aïssatou Samb, mère de Tabara Samb, fusillée en Gambie se confie : ‘’Que Yaya Jammeh me rende les restes de ma fille’’.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15