Accueil / ACTUALITES / La revue de la presse du lundi 8 juin 2015- La réplique de l’APR à Amath Dansokho à la Une

La revue de la presse du lundi 8 juin 2015- La réplique de l’APR à Amath Dansokho à la Une

 Les quotidiens parvenus lundi à l’APS traitent en priorité de la réplique de responsables de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) à la dernière du président d’honneur du Parti de l’indépendance et du travail (PIT) et ministre d’Etat Amath Dansokho, sur les difficultés du pays.

Dans une interview accordée récemment au quotidien L’Observateur, M. Dansokho a déclaré que le Sénégal se trouvait ‘’en danger’’ du fait de la pesistance de difficultés telles que les pénuries d’eau et d’électricité.

Selon le porte-parole du gouvernement Me Oumar Youm dont les propos sont rapportés par le journal Le Quotidien, il faut voir dans quel état le Sénégal se trouvait au moment de l’élection du président Macky Sall.

De l’avis du ministre de Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, ‘’il y a une +tentative concertée de destruction+ des actions du gouvernement’’, peut-on lire dans le même journal.

‘’L’APR s’abat sur Dansokho’’, note L’Observateur, citant également Me Oumar Youm. ‘’Son double langage est étonnant, ses propos intolérables’’, déclare le porte-parole du gouvernement, en allusion à Amath Dansokho.

L’Observateur relaie les réactions d’autres responsables du parti au pouvoir, tels que le secrétaire d’Etat à la Communication, Yakham Mbaye, ou son collègue Youssou Touré (Alphabétisation et Langues nationales). D’où cette manchette du journal : ‘’L’APR s’abat sur Dansokho’’.

‘’La récente sortie d’Amath Dansokho, décriant la marche du pays, est loin d’être appréciée par le gouvernent’’ dont le porte-parole juge cette sortie maladroite pour un ministre d’Etat qui a le loisir de parler directement au président de la République, rapporte Libération.

Me Youm ‘’s’est fortement ému’’ de cette sortie, estimant que ‘’cette sortie +malheureuse+ du président d’honneur du PIT est aux antipodes de ce qu’il dit en Conseil des ministres’’, écrit L’As.

La Tribune enfonce le clou pour sa part, assimilant les pénuries d’eau, les délestages et la demande sociale de manière générale ‘’menacent’’ Macky Sall comme ils ont fait tomber son prédécesseur, Abdoulaye Wade.

Walfadjri fait état d’un ‘’scandale foncier’’ à Diamniadio, qui devrait abriter un nouveau pôle urbain, annonçant un audit concernant la délocalisation de certains sites en l’absence d’un décret de désaffectation et de déclaration d’utilité publique.

L’Inspection générale d’Etat (IGE) a été saisie, conforme Waa Grand place, parlant de ‘’nébuleuse’’ relative à ’une ‘’tentative de confiscation d’un lotissement du site de Diamniadio.

Le Soleil ouvre sur un tout autre sujet et rapporte que le chef de l’Etat, Macky Sall, a été fait docteur honoris cause de l’université nationale de Pukyong, la deuxième ville de Corée du Sud, où il se trouvait en visite officielle.

Share This:

À voir aussi

Attaque à Manchester: après le choc, le Royaume-Uni en état d’alerte «critique»

Après l’attaque terroriste qui a fait 22 morts et 59 blessés dont des enfants, le …