ACTUALITE

La revue de la presse du mardi 8 septembre 2015- La reprise du procès de Habré mise en exergue

  • Date: 8 septembre 2015

Les journaux reçus mardi à l’APS traitent en priorité de la reprise du procès de l’ancien président tchadien Hissein Habré jugé par les Chambres africaines extraordinaires (CAE) à Dakar pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crimes de tortures.

 Après 45 jours d’interruption, le procès d’Hissein Habré a repris lundi à Dakar. Mais l’ancien président de la République du Tchad (1982-1990) qui ne reconnaît pas les CAE a été forcé à comparaitre.
‘’L’accusé attrait de force à la barre’’, mentionne Le Soleil qui rapporte que l’ancien chef de l’Etat du Tchad a été acheminé manu militari dans la salle d’audience pour répondre de ses actes. Selon le journal, ’’ces actes se résument à des tortures, assassinats, enlèvements, détentions irrégulières’’.

Les journaux ont surtout insisté sur la ligne de défense adoptée par Hissein Habré qui refuse de nouveau à parler aux juges des Chambres africaines extraordinaires.

‘’Reprise du procès : Habré chahute la Cour’’ (Le Quotidien), ‘’Malgré l’usage de la force, c’est toujours motus et bouche cousue’’ (Walfadjri), ‘’Habré gronde les juges des CAE’’ (L’AS), ‘’Habré sème la +pagaille+’’ (Sud Quotidien), ‘’Le malaise Habré’’ (Enquête).

Le Populaire qui explique qu’Habré a été malmené par quatre gaillards, ‘’est trainé de force devant la barre et bloqué sur sa chaise. Selon le journal l’ancien président du Tchad s’est défoulé sur la Cour en se termes ‘’Mensonges…Taisez-vous !’’.
’’Les atrocités du régime de Habré exposées’’, titre Le Soleil qui se fonde sur la lecture de l’ordonnance de renvoi, laquelle décrit en détails ‘’les exactions et les souffrances infligées par le système répressif du pouvoir de Habré au Tchad’’.
Les journaux sont également revenus sur la disparition de l’avion de la compagnie privée Sénégal Air. L’Etat confirme la collision avec un Boeing de la commpagnie équato-guinéenne CEIBA rapporte l’Enquête. L’Etat lance une enquête technique et judiciaire, insiste l’AS.

Le Soleil qui traite le même sujet souligne qu’un Bureau d’enquête et d’analyse est mis en place par les autorités. La ministre des Transports aériens Maïmouna Ndoye Seck en conférenece de presse, lundi, a déclaré que l’avion disparu était aux normes.

Elle a annoncé qu’une enquête judiciaire est ouverte et que la France et les Iles Canaris sont en train d’appuyer les recherches en cours dans les eaux sénégalaises.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15