Accueil / ACTUALITES / La revue de la presse du mercredi 10 juin 2015- Le PDS et ses  »frondeurs » font la Une des quotidiens

La revue de la presse du mercredi 10 juin 2015- Le PDS et ses  »frondeurs » font la Une des quotidiens

 Les remous internes concernant la réorganisation du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) font partie des sujets les plus en vue dans l’édition de mercredi de la presse quotidienne.

« Wade et Fada étalent leur désaccord dans la bagarre », au cours d’une rencontre avortée entre « les frondeurs » du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) et leur secrétaire général, l’ancien président Abdoulaye Wade, rapporte le journal Le Quotidien.

M. Diagne, président du conseil départemental de Kébémer, dans la région de Louga (nord), est à l’origine, avec certains de ses camarades de parti, d’un mémorandum de refondation de leur formation politique, renvoyée dans l’opposition en mars 2012, avec l’élection de Macky Sall à la magistrature suprême.

A travers ce document, ils militent pour un renouvellement des instances de base de ce parti qui avait accédé au pouvoir en mars 2000. Les remous auxquels le PDS se trouve actuellement confronté sont partis de la désignation de Karim Wade, fils de l’ancien président Abdoulaye Wade, comme candidat du PDS à la prochaine présidentielle.

Selon Sud Quotidien, « la bande à Fada a tout bonnement boudé la rencontre en pleine réunion (…), déplorant les critiques portées à leur encontre, ainsi que le format choisi (…) » pour les discussions que les deux parties devaient engager pour arrondir les angles.

« Annoncée comme décisive pour l’avenir du PDS », cette rencontre s’est finalement « disloquée dans une totale confusion, rapporte de son côté Le Témoin quotidien.

« Pourtant tout avait bien commencé par des civilités réciproques entre les deux parties, quand tout à coup, Farba Senghor, excédé par ce qu’il considère comme une duplicité de Modou Diagne Fada, l’accusa d’avoir reçu de l’argent du président Macky Sall, pour déstabiliser le PDS », note-t-il.

« Fada et Cie ne l’entendirent pas de cette oreille et répliquèrent en quittant la salle. Les deux camps ont même failli en venir aux mains. Cependant, malgré ces incidents, Diagne Fada dit maintenir son appartenance au PDS et vouloir faire triompher Karim Wade à la présidentielle de 2017 », ajoute Le Témoin quotidien.

‘’Le clash !’’, titre ce journal, comme le quotidien Enquête du reste. ‘’Farba provoque, Fada claque la porte’’, renchérit le quotidien La Tribune à sa Une. ‘’Fada et sa bande ont quitté la salle, lorsqu’ils ont été accusés de tricheurs et de traîtres’’, rapporte le quotidien L’Observateur.

Or, selon ce journal, cette rencontre était ‘’pour arrondir les angles. Une rencontre pour écouter Fada et Cie sur le mémorandum remis à Wade où ils exigent la réorganisation du parti, mais cela n’a pas eu l’effet escompté’’.

« Le fossé se creuse davantage entre Wade et les +rebelles+ de son parti conduits par Modou Diagne Fada. Loin de vouloir chercher la réconciliation, le pape du SOPI semble vouloir pousser Fada et sa bande vers la porte de sortie », constate le quotidien Walfadjri.

« Ils ont voulu nous humilier », déclare Modou Diagne Fada dans les colonnes du même journal. « Qu’il jure sur le saint Coran qu’il n’a pas reçu d’argent de Macky (Sall) », le président de la République, répond de son côté Me Wade, également cité par L’Observateur.

Aussi, Wade demande-t-il à Abdoulaye Faye d’enquêter sur cette affaire, fait savoir Le Populaire. Ce qui fait dire à Modou Diagne Fada, dans le même journal : « Si Diouf n’a pas pu me corrompre, Macky ne pourra pas le réussir ».

Des propos repris par le quotidien L’As, dans lequel Modou Diagne Fada ajoute : »Le formant (de cette rencontre) a été utilisé pour saboter la rencontre et humilier des responsables ». D’où la sentence de ce quotidien : « La rupture se précise au PDS ».

Le quotidien national Le Soleil, pour sa part, revient sur la participation du président de la République au dernier Sommet du G7, du nom des 7 pays les plus industrialisés. « L’énergie et la sécurité au cœur des échanges entre Macky Sall et Angela Merkel », la chancelière allemande dont le pays abritait cette rencontre, renseigne ce journal.

À voir aussi

Nouveau président de l’Ums Souleymane Téliko liste l’indépendance de la justice parmi ses ambitions

Souleymane Téliko a été élu, ce samedi, le président de l’Union des magistrats sénégalais (UMS). …

Papa Abdoulaye Seck promet la poursuite de la dynamique de soutien au producteur

Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Papa Abdoulaye Seck, a réaffirmé dimanche à …