presse

La revue de la presse du vendredi 3 juillet 2015- divers sujets au menu des quotidiens

Les quotidiens reçus vendredi à l’APS traitent divers sujets se rapportant à la modification du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, à l’affaire Ama Baldé, poursuivi pour violence et voies de fait à agent public et aux constructions autour de l’Aéroport de Dakar.

Au sujet de la controverse autour de la loi modifiant le règlement intérieur de l’Assemblée nationale, Le Populaire renseigne que ‘’les députés poursuivent la bataille hors de l’Assemblée’’. Ces députés estiment que le vote est ‘’entaché d’irrégularités’’.

Pour Walfadjri, ‘’l’opposition joue les prolongations’’. Elle demande ‘’l’annulation du vote’’, estimant qu’il y a eu ‘’fraude
au niveau du décompte des voix’’.

Les députés ont adopté, cette modification, lundi dans la soirée, après plus de 10 heures de débat. Ce texte a été approuvé par 142 députés sur les 150 que compte l’Assemblée nationale, parmi lesquels 4 ont voté contre, le reste des députés s’étant abstenus.

Le mandat du président de l’Assemblée nationale est ramené à 5 ans, tandis qu’il faudra désormais 15 députés pour former un groupe parlementaire. La modification limite également le mouvement des députés entre les groupes.

A travers cette modification, il y a ‘’un +recul démocratique+’’, selon la société civile, relève Le Témoin au quotidien. Ainsi pour Mamadou Mbodji du M23, ‘’il ne fallait pas passer par le vote bloqué’.

Pour sa part, Sedyi Gassama d’Amnesty International Sénégal, c’est une loi à ‘’ne pas promulguer’’.

En politique, La Tribune note que le leader de Rewmi, Idrissa Seck, ‘’s’en prend vertement au régime’’. ‘’Macky Sall se détache honteusement des aspirations des populations’’, affirme le parti de M. Seck, dans un communiqué repris par le journal.

Les Rewmistes estiment également que la présidentielle ‘’c’est pour 2017’’ et qu’aucune ‘’tergiversation n’est possible’’.

Au sujet des affaires judiciaires, Enquête note que le lutteur Ama Baldé, poursuivi pour violence et voies de fait à agent public ‘’retient son souffle’’.

Le lutteur qui passe devant le tribunal des flagrants délits ce matin ‘’encourt entre 1 mois et 3 ans de prison’’, explique le journal qui souligne que la hiérarchie policière ‘’est contre toute conciliation’’.

L’Observateur, qui donne la parole aux proches du lutteur, titre : ‘’Ama démasqué’’. Ces proches confient, entre autres : ‘’Adolescent, il détalait devant les flics. Il prenait à son compte les bagarres auxquelles ses amis étaient mêlés’’.

Le Quotidien revient sur les autorisations de construction autour de l’Aéroport de Dakar en affichant à sa Une : ‘’Pape Maël décolle à 7 mètres’’.

‘’Pape Maël Diop, directeur général de l’Agence des Aéroports du Sénégal (ADS) est rattrapé par un courrier dans lequel il autorise des constructions autour du périmètre aéroportuaire. Il y explique que la hauteur maximale ne doit pas dépasser 7 mètres’’, écrit le journal.

‘’Ce courrier adressé au chef du bureau des Domaine de Ngor-Almadie et de Gr and-Dakar fait naître des suspicions après l’éclatement du scandale de la cité Tobago’’, ajoute Le Quotidien.

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …