presse

La revue de la presse- La menace terroriste et d’autres sujets en exergue

Les mesures de prévention de la menace terroriste font partie des sujets les plus en exergue dans la livraison de lundi de la presse quotidienne.

 Selon le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, cité par Le Soleil, « les populations africaines doivent opérer un changement de posture en vue de mieux accompagner les autorités dans les mesures qu’elles sont en train de prendre pour mieux faire face au terrorisme ».
Il a fait cette déclaration dimanche à Bamako, « au nom du Sénégal et celui de la Cédéao », la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest dont il est le président en exercice, « présenter ses condoléances à son homologue Ibrahim Boubacar Keïta », suite à l’attaque contre un hôtel de Bamako, vendredi dernier.
 Dans le même temps, l’Etat sénégalais « se blinde » par de nouvelles orientations budgétaires. « Ce sont 43 milliards de francs CFA qui seront mobilisés en 2016 pour accroître les possibilités de riposte au plan sécuritaire », rapporte Enquête.

« Le Sénégal se barricade » et se trouve « en état d’alerte maximale », renchérit L’As. « À la suite des évènements tragiques du Mali, explique le quotidien, des mesures ont été prises consistant à un renforcement du dispositif sécuritaire à Dakar ».

« Une ceinture de sécurité est aussi installée avec un mouvement de troupes à l’est pour endiguer les actes terroristes. Le Sénégal a décidé ainsi de se barricader », le président Macky Sall restant « convaincu (…) que +nul n’est à l’abri+ », ajoute L’As.

« La lutte contre le terrorisme est au cœur des préoccupations de l’Etat », note également Le Point quotidien, faisant état d’une tentative d’infiltration avortée de Boko Haram au Sénégal, grâce à la coopération entre le Niger, le Sénégal et la France.
« De simples rumeurs de l’existence de cellules dormantes, la présence des personnes ayant des contacts avec des groupes terroristes se confirme de jour en jour avec de plus en plus d’arrestations de personnes soupçonnées d’avoir des liens avec des djihadistes », relève Le Témoin quotidien.
« C’est dire que la traque sans fin des terroristes ne fait que commencer », souligne le quotidien Walfadjri, revenant à son tour sur l’arrestation, ce week-end, de trois présumés djihadistes appréhendés par les unités spéciales en charge de la lutte contre le terrorisme.
« Dakar by night n’a plus show », après les attentats de Paris et Bamako, titre par ailleurs le journal Le Quotidien, apportant de la légèreté à une question jugée des plus sérieuses. « Ce week-end, comme si les habitués des nuits chaudes dakaroises se sont passés le mot, la capitale sénégalaise ressemblait plus à une ville morte », écrit-il.
« C’était une sorte de couvre-feu que la plupart des gens ont eu à s’imposer, désertant du coup les bars-restaurants, boites de nuit ou tous les établissements ayant l’habitude de recevoir du monde », signale Le Quotidien.
Le Populaire fait la jonction entre ce sujet et la politique, en soulignant que la menace terroriste et les médiations en œuvre « freinent le C20 », du nom d’un groupe de partis de l’opposition qui projetaient d’organiser une manifestation devant l’Assemblée nationale, mercredi.
Selon ce journal, le Cadre de concertation de l’opposition sénégalaise (C20) a annoncé dans un communiqué, « sa décision de surseoir » à cette manifestation. « En dehors de la version officielle, renseigne le journal, les opposants ont tenu compte de la menace terroriste ».
« L’opposition et le pouvoir se retrouvent », annonce La Tribune. « Si l’opposition a décidé de surseoir à sa manifestation, (…), c’est qu’il y a des rencontres et des discussions qui sont menées entre de fortes personnalités de l’opposition et de la majorité parlementaire », écrit ce journal.
Waa Grand place évoque une médiation visant à  » (…) ramener le calme et la sérénité à l’Assemblée nationale par le rétablissement de l’opposition dans ses droits à disposer de son groupe parlementaire (…)’’.

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …