ACTUALITE

La revue de la presse- La politique fait le menu des quotidiens

  • Date: 12 octobre 2015

Les sujets politiques sont grandement mis en exergue dans la livraison de lundi de la presse quotidienne, dont plusieurs titres annoncent par exemple la formation d’un ‘’grand groupe parlementaire’’ de l’opposition.

‘’Les partis politiques sénégalais, membres du cadre de concertation de l’opposition, ont annoncé hier, lors d’une conférence de presse, la mise sur pied d’un groupe parlementaire de l’opposition, au sein de l’Assemblée nationale’’, écrit Sud Quotidien.

 Selon ce journal, les partis concernés sont le Parti démocratique sénégalais (PDS), Rewmi, Bokk Gis Gis, l’Union des centristes du Sénégal (UCS) et le Front pour le socialisme et la démocratie/Benno Jubël (FSD/BJ). Ces formations ‘’ont également annoncé le lancement d’un Front pour la régularité et la transparence du processus électoral’’, ajoute Sud Quotidien.
‘’Ils ont retenu de ne pas changer l’appellation des Libéraux et démocrates et d’avoir comme présidente Aïda Mbodj et un député de Rewmi comme vice-président’’, précise le journal Le Quotidien. Le Populaire également revient sur le même sujet, affichant : ‘’l’opposition érige ses remparts’’.
‘’Me Abdoulaye Wade, Idrissa Seck, Abdoulaye Baldé, Pape Diop, Mamadou Diop Decroix et Cheikh Bamba Dièye ont matérialisé, hier, leur résolution de cheminer ensemble, pour faire face au régime de Macky Sall’’, note-t-il.
Seulement, si l’on en croit plusieurs journaux, cette annonce a fait se braquer Modou Diagne Fada, engagé depuis quelques mois avec certains de ses camarades dans une entreprise de refondation du PDS, le parti de l’ancien président Abdoulaye Wade.
‘’Le pape du SOPI a réussi la prouesse de regrouper tous les députés des partis membres de l’opposition au sein du groupe des Libéraux et démocrates à l’exception de trois parlementaires libéraux’’, dont Modou Diagne Fada, écrit L’As.
De cette manière, Me Wade s’est ‘’vengé’’ de Fada ‘’en l’évinçant de la présidence du groupe parlementaire des libéraux et démocrates. Désormais, c’est le clash entre Modou Diagne Fada et Me Abdoulaye Wade qui a bénéficié du soutien de l’opposition parlementaire’’, commente ce journal.
‘’L’étau se resserre autour de Fada’’, estime Waa Grand Place. ‘’Mortal Kombat entre +frères+’’ du PDS, annonce La Tribune. Modou Diagne Fada ‘’paie pour sa témérité. Pour avoir osé réclamer la réforme du Parti démocratique sénégalais (PDS), il s’est attiré les foudres des partisans du conservatisme, pour ne pas dire de la pensée unique et unilatérale’’, analyse La Tribune.
‘’Mais, comme dans toutes les querelles idéologiques, le temps et l’histoire sont là pour juger’’, ajoute le quotidien. Une conclusion que semble conforter Le Témoin quotidien. ‘’Le PDS cherche alliés, Fada et Cie cachent leur jeu’’, affiche cette publication à sa Une.
Mieux, ‘’Fada engage la résistance’’, rapporte Enquête. ‘’Face à la volonté d’Abdoulaye Wade de le débarquer de la tête du groupe parlementaire +Libéraux et démocrates+, écrit-il, Modou Diagne Fada a promis une réponse juridique et administrative demain mardi, jour coïncidant avec l’ouverture de la session unique parlementaire 2016’’.
De leur côté, les parlementaires de Bennoo Bokk Yaakaar (BBY), le groupe parlementaire de la majorité, doivent rencontrer ce lundi le président de la République, Macky Sall. ‘’Il s’agira pour le chef de l’Etat de se fixer de nouveaux repères et de voir les contours d’une nouvelle collaboration. Surtout que les législatives sont prévues en 2017’’, fait savoir Direct Info.
Cela dit, le danger pourrait venir d’un côté inattendu, celui de l’édile de Dakar, dont la formation, le Parti socialiste (PS), se présente pourtant comme l’un des alliés les plus sûrs du pouvoir. Pourtant, Macky Sall ‘’ne saurait compter sur l’actuel maire de Dakar pour sa réélection’’, indique Walfadjri.
‘’Désormais, écrit ce journal, la candidature du maire de Dakar semble mobiliser certains socialistes qui viennent de décréter la rupture entre les deux hommes’’. ‘’Khalifa Sall fin prêt’’ pour 2017, affirme Rewmi, se faisant l’écho du lancement du mouvement Khalifa président (KP), ‘’béni par Khalifa Sall (et qui) va dans les prochains jours sillonner le reste du pays’’.
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15