presse

La revue de la presse- La session budgétaire et le Magal de Touba en exergue

Le début de la session parlementaire pour le vote du budget 2016 et le renforcement des mesures sécuritaires, en perspective du magal de Touba 2015, font partie des sujets les plus en vue dans la livraison de mercredi des quotidiens.

 Le Soleil, par exemple, annonce que le budget 2016 « s’élève à 3.067 milliards » de francs CFA, dont 50 pour cent de ressources mobilisées sur fonds propres et 1.000 milliards de francs CFA d’investissements projetés, pour un taux de croissance attendu de 6%.
« Les députés ont adopté la loi (portant sur le budget 2016) dont le montant global est arrêté à la somme de 3067 milliards 390 millions de frs CFA contre 2. 869 milliards 32 millions pour 2015, soit une hausse de 153 milliards 358 millions de francs CFA en valeur absolue et 5,35% en valeur relative », écrit Le Soleil.
Selon Walfadjri, la présidence de la République et la Primature « se partagent plus de 143 milliards de francs CFA ». « Le budget de la Primature va tripler en 2016, passant de 20 milliards en 2015 à 61 milliards », alors que la Présidence de la République « s’est taillée 72 milliards contre 64 milliards en 2015, soit huit milliards de plus », précise le journal.
Le Quotidien affirme toutefois que le budget 2016 « donne la priorité » à l’investissement qui va mobiliser 1.045 milliards de francs CFA. « Au même moment, ajoute le journal, notre pays a réduit ses dépenses de fonctionnement de plus de 52 milliards de francs’ ».
Enquête souligne que le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ, s’exprimant devant les députés, a fait « l’éloge » du budget 2016. « Transparent, lisible, ambitieux et généreux sur le plan social ; autant de qualificatifs qui traduisent des vertus exceptionnelles », selon M. Bâ.
Pour le reste, les quotidiens font état du renforcement des mesures sécurités en perspective de l’édition 2015 du magal de Touba, prévue le premier décembre.
« L’Etat hausse le niveau de sécurité », à quelques jours de cet évènement religieux annuel commémorant le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, le fondateur du mouridisme, l’une des principales confréries musulmanes sénégalaises.
« 1.400 policiers sont attendus à Touba cette année pour sécuriser les personnes dans un contexte de menace terroriste », relève Le Quotidien. Un millier de gendarmes sont attendus à Touba, pour renforcer ce dispositif policier, ajoute Le Populaire.
« Touba bunkérisé », affiche le quotidien L’As. « L’Etat sort la grosse artillerie et ne veut rien laisser au hasard en perspective du magal de Touba », signale La Tribune, faisant également état du renforcement du dispositif sécuritaire consacré à cet évènement.

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Ousmane Sow Un Géant de l’Art s’éteint

Le monde des Arts est en deuil. Ousmane Sow est mort ! L’artiste aux mains ingénieuses …