ACTUALITE

La revue de la presse- Les incidents survenues à l’Assemblée nationale à la Une

  • Date: 3 novembre 2015

Les journaux reçus mardi à l’APS reviennent sur les incidents survenus lundi à l’Assemblée nationale où l’opposition a tenté de bloquer le fonctionnement des commissions techniques.

L’opposition voulait bloquer les travaux de ces commissions dans le cadre du combat entre Modou Diagne Fada et Aïda Mbodji, tous deux députés du Parti démocratique sénégalais (PDS) pour le contrôle du groupe parlementaire des Libéraux démocrates.

Evoquant cette tentative de perturbation du fonctionnement de la commission budgétaire, Le Quotidien titre : ‘’L’intifada des antifada’’.

’’A chacun sa forme de résistance. Quand les militants et les jeunes de Palestine font leur intifada à coups de cailloux et de couteaux contre l’occupant israëlien, les députés qui veulent voir Aïda Mbodji comme présidente du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates expriment leur +Antifada+ à coups de sifflets’’, écrit le journal.

La publication ajoute : ‘’Hier (lundi), ces opposants ont quelque peu perturbé le début des commissions techniques devant étudier le projet de budget (2016). Ces anti-Modou Diagne Fada se sont servis de sifflets pour créer un vacarme susceptible de rendre impossible une discussion dans la sérénité’’.

Déplorant ‘’les invectives, la bataille rangée….au parlement’’, le journal Enquête parle d’une Assemblée ‘’des chiffonniers’’.

Le journal rapporte que le rassemblement permanent à la Place Sowéto décrété vendredi par le cadre de concertation de l’opposition ‘’n’a pas finalement eu lieu’’. Le Parti démocratique sénégalais (PDS) et ses alliés ’’n’ont vu personne d’autres sur les lieux que les forces de l’ordre qui ont quadrillé toute la zone durant le temps des travaux en commissions à l’Assemblée nationale’’.

Selon le journal, ‘’ (….) des députés (de l’opposition) déclarent avoir été agressés par leurs collègues de la majorité alors qu’ils voulaient perturber les travaux en commission’’.

L’Observateur souligne que ‘’les nerfs étaient tendus hier à l’Assemblée nationale, le groupe d’Oumar Sarr ayant réussi à bloquer pendant deux heures les travaux des commissions techniques (…)’’. C’était une bataille rangée entre la majorité et l’opposition, selon L’Obs qui titre : ‘’L’Assemblée +rixe+ gros’’.

Cette ambiance fait également la Une d’autres quotidiens. ‘’Bataille de chiffonniers à l’Assemblée’’ (Le Populaire), ‘’Assemblée nationale, foire d’empoigne’’ (Sud Quotidien), ‘’L’Assemblée transformée en arène, insultes et coups de poings à l’ordre du jour’’ (Walfadjri).

Le Témoin quotidien note que la majorité ‘’malmène’’ l’opposition et souligne dans un éditorial qu’il faut ‘’mettre fin à la forfaiture du bureau de l’Assemblée nationale’’.

Pour le journal, ‘’ce qui se passe à l’Assemblée nationale depuis bientôt trois semaines est gravissime. Une véritable forfaiture et un coup de poignard à la démocratie’’.

Le journal fustige ’’un acte de gangstérisme opéré par le bureau de l’Assemblée nationale (….) outrageusement dominé par la majorité parlementaire Bennoo Bokk Yaakaar (qui a choisi) de priver le PDS et d’autres composantes de l’opposition d’un groupe parlementaire auquel ils ont droit (…)’’.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15