ACTUALITE

La revue de la presse- Les sujets politiques toujours en exergue

  • Date : 29 octobre 2015

Les quotidiens parvenus jeudi à l’APS manifestent pour la plupart un regain d’intérêt pour les sujets politiques, en corrélation avec l’affaire du contrôle du groupe parlementaire de l’opposition et celle concernant la gestion des ordures à Dakar.

 Sud Quotidien, par exemple, rapporte que le Parti démocratique sénégalais PDS compte « poursuivre son combat contre Fada pour le contrôle du groupe parlementaire des Libéraux démocrates’’ dont il est le président sortant.
Des responsables du PDS, comptant parmi les principales formations de l’opposition, « ont sonné la mobilisation’’ dans ce sens, au sortir d’une réunion de son comité directeur, ajoute-t-il.
Les députés Modou Diagne Fada et Aïda Mbodj, tous deux responsables du Parti démocratique sénégalais (PDS), ambitionnaient chacun de former et diriger le groupe parlementaire de l’opposition, enjeu d’une bataille parlementaire arbitrée par leurs collègues de la majorité.
Au terme d’une querelle de procédure qui a rythmé la vie de l’Assemblée nationale ces derniers jours, la liste proposée par M. Diagne a été retenue comme celle du groupe parlementaire de l’opposition, au grand dam de Mme Mbodj et de ses soutiens, parmi lesquels l’ancien président Abdoulaye Wade.
Depuis, cette frange de l’opposition, dont d’autres responsables en vue qui ne militent pas forcément au PDS, ne décolère pas contre cette décision qualifiée de ‘’forfaiture’’ du pouvoir qui soutiendrait Modou Diagne Fada.
‘’Face à un Modou Diagne Fada +soutenu+ par le pouvoir de Macky Sall, +qui ne veut rien entendre+, le Parti démocratique sénégalais (PDS) se dit désormais prêt à tout. Le comité directeur du PDS, qui s’est réuni hier, a déjà donné le ton’’, écrit Walfadjri.
‘’Les libéraux ont convié leurs alliés à un rassemblement demain à leur siège. Cela découle d’une décision prise hier par le comité directeur, qui veut ainsi monter la détermination de l’opposition, face aux coups qu’elle vient de recevoir à l’Assemblée nationale’’, annonce le journal Le Quotidien.
Selon le quotidien Enquête, ce ‘’vaste rassemblement’’ du PDS et de ses alliés du Cadre de concertation de l’opposition vise à ‘’amener le régime à reconnaître le groupe parlementaire dirigé par Aïda Mbodj’’.
‘’Le grand défi de l’opposition’’, affiche ce journal à propos de ce rassemblement prévu vendredi au siège du PDS. Le Témoin quotidien, de son côté, confirme cette ‘’grande manifestation de l’opposition pour vendredi de la semaine prochaine’’, en affichant ‘’L’opposition parlementaire maintient la pression’’.
‘’Le PDS combatif réactivité’’, lit-on à la Une de Waa Grand place. Ce journal écrit que des fidèles de l’ancien président Abdoulaye Wade ’’ont pris la ferme décision d’opérer une reprise en main des opérations, dans ce Mortal Kombat qui les opposent à leurs anciens frères, accusés d’être de +connivence avec l’ennemi+’’, à savoir le pouvoir et ses alliés.
La Tribune ouvre sur un autre prolongement de cette affaire et évoque l’exclusion probable des députées Awa Diop et Fatou Thiam, après cette de leur collègue Modou Diagne Fada. Le PDS ‘’ne digère toujours pas le fait que Modou Diagne Fada soit le dirigeant du groupe, parlementaire des Libéraux démocrates’’, note le journal.
L’Observateur revient sur un tout autre sujet, relatif à la gestion des ordures, après le dessaisissement de l’Entente CADAK-CAR au profit de l’Union de coordination et de gestion des déchets solides (UCG).
‘’Au cœur de la mafia des ordures’’, affiche le journal. ‘’La gestion des ordures dans la région de Dakar, de l’APRODAK à l’Entente CADAK-CAR, signale L’Observateur, a mobilisé des mannes financières importantes’’.
‘’Le contrôle de ce pactole a toujours aiguisé les appétits et souvent provoqué un rapport de forces entre pouvoir central et pouvoir décentralisé. De Wade à Macky, souligne le journal, c’est d’intenses manœuvres pour éviter d’alimenter de potentiels adversaires politiques’’.
Aussi la décision du ministre des Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, Abdoulaye Diouf Sarr, d’affecter la gestion des ordures à l’UCG, au détriment de l’Entente CADAK-CAR, dont le maire de Dakar, Khalifa Sall, est le président, est-elle qualifiée par certains ‘’d’acte purement politique’’, selon L’Observateur.
‘’La +guerre des Sall+ est devenue totale entre Khalifa et Macky. La dernière illustration nous a été servie avec l’affaire des ordures qui a migré vers d’autres structures’’, commente Direct Info, avant d’ajouter : Il est fort probable que les deux hommes vont continuer à se guerroyer au fur et à mesure que la prochaine présidentielle approche’’

Comments are closed.

Les Plus Populaires
Les plus commenté
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15