presse

La revue de la presse- l’intervention de Macky Sall à l’Onu et d’autres sujets en exergue

Dakar, 29 sept (APS) – L’intervention du président de la République, Macky Sall, à l’Assemblée générale des Nations unies à New York fait la Une des quotidiens avec divers autres sujets dont la bousculade meurtrière de Mouna (La Mecque), dans le cadre du pèlerinage 2015 aux lieux saints de l’islam.

A l’Assemblée générale des Nations unies, le chef de l’Etat sénégalais, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), « a fermement plaidé pour un ordre international renouvelé’’, rapporte le quotidien national Le Soleil.

Macky Sall, par ailleurs président du comité d’orientation du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), a aussi défendu et plaidé le respect des intérêts de l’Afrique dans le commerce et les transactions internationales’’, ajoute ce journal.

Dans le même temps, le Sénégal a été primé par la FAO pour avoir réussi à réduire de moitié, par rapport au niveau de 1990, la proportion nationale de personnes victimes de la faim d’ici 2015, indique Waa Grand Place, citant l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Selon cet organisme onusien, le nombre de personnes souffrant de la malnutrition au Sénégal ‘’est passé de 24,5% en 1990-92 à 10% en 2014-16’’, précise le même journal, se faisant par ailleurs l’écho du discours du président américain Barack Obama appelant les jeunes des pays arabes à rejeter le radicalisme religieux, en citant en exemple le Sénégal.

D’autres quotidiens, à l’image du journal Enquête, annoncent la mise en place d’une cellule de crise au Sénégal, suite au mouvement de foule à Mina (La Mecque), le 24 septembre dernier, faisant des centaines de morts et de blessés.

Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, les familles et proches des pèlerins sénégalais peuvent se rapprocher de cette Cellule de crise et d’aide psychologique ‘’pour disposer d’informations complémentaires’’.

La mise en place de cette cellule semble bienvenue, si l’on en croit certains journaux. ‘’Pour beaucoup, le défaut de bilan officiel des Sénégalais morts à La Mecque est à mettre sous la responsabilité du Commissariat général au pèlerinage’’, écrit par exemple L’Observateur.

‘’L’Etat bouge …cinq jours après le drame’’, informe à son tour le quotidien Le Populaire dont l’éditorialiste estime que les autorités sénégalaises ont tardé à réagir à ce drame. ‘’Au-delà du cafouillage sur les chiffres, écrit-il, ils ont aussi tourné la tête attendant 5 jours après pour mettre (en place) un numéro vert, une cellule d’assistance psychologique et tutti quanti’’.

La Tribune s’intéresse également aux suites de cette bousculade et ouvre sur un rescapé sénégalais ‘’ramassé au milieu des morts’’, alors que 37 pèlerins sénégalais n’ont toujours pas été retrouvés ‘’depuis jeudi’’, jour du drame, selon ce journal.

‘’Le drame de La Mecque continue de susciter de l’émoi dans le coeur de nombreux Sénégalais qui comptent leurs morts. Sous ce rapport, il y a lieu de situer les responsabilités des uns et des autres’, souligne Direct Info.

Loin de cette actualité, Le Témoin quotidien révèle que cinq personnes ont été arrêtées dans le cadre d’une affaire de fraude sur les tickets de patente dans la commune des HLM, à Dakar. Les mis en cause sont des agents du centre de Dakar-Bourguiba, précise le journal.

Libération traite relativement du même sujet et fait état de 286 millions de francs CFA ‘’volés depuis la Poste’’. La Section de recherches de la gendarmerie a immobilisé, dans ce cadre, huit suspects, ajoute ce quotidien.

Voir aussi

79981805_gambia_jammeh_g

Yahya Jammeh aux gambiens :  » Vous, Gambiens, avez décidé que je devais partir… »

Rfi.fr- Yahya Jammeh a reconnu sa défaite à l’élection présidentielle ce vendredi soir dans une …