ACTUALITE

La revue de la presse- Sujets économiques et politiques tiennent la vedette

  • Date: 2 septembre 2015

Les sujets économiques et politiques font l’essentiel du menu des quotidiens de ce mercredi.

Le Témoin Quotidien s’intéresse au sous-secteur des hydrocarbures, où « malgré un baril vendu à moins de 40 dollars (environ 20 mille francs CFA), l’Etat continue de pomper les Sénégalais pour 45 milliards de francs CFA ».

« La chute du prix du baril de pétrole (…) devait, conformément aux textes organisant le secteur, entraîner une baisse du prix des carburants à la pompe, au Sénégal », explique le journal, soulignant qu’au Mali par exemple, les prix des produits pétroliers sont en baisse depuis le 17 août.

Le Soleil est surtout intéressé par « la portabilité du numéro de téléphone mobile, une innovation majeure ».

« Le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Abdoul Karim Sall, a magnifié l’expertise locale avec laquelle l’ARTP a travaillé pour aboutir à la portabilité. Alors que la plupart des pays africains font recours à l’expertise étrangère », rapporte Le Soleil, qui consacre un dossier à cette innovation lancée mardi, au Sénégal.

Il s’agit d’une technologie permettant aux usagers du téléphone mobile de conserver le numéro attribué par un opérateur téléphonique lorsqu’ils désirent quitter ce dernier pour souscrire un abonnement chez un autre.

Le Quotidien, lui, se fait l’écho des manifestations tenues par « les personnes impactées par l’autoroute Ila Touba, dans le département de Thiès (ouest) ».

Des habitants de cette ville vivant dans des maisons situées sur le tracé de la future autoroute ont constitué un collectif pour « réclamer une indemnisation [égale] aux préjudices subis », puisqu’ils sont obligés de quitter leurs habitations, selon le journal. « Ila Touba, une autoroute de frustrations », titre-t-il, pour évoquer le sujet.

Le pouvoir continue de se préoccuper du geste du coordonnateur nationale et secrétaire général adjoint du PDS, Oumar Sarr, qui aurait déchiré un arrêté préfectoral interdisant une manifestation de ce parti de l’opposition à Dakar.

« Macky Sall [recommande] la prudence », titre L’Observateur, ajoutant que « c’est comme si le président Macky Sall se méfie » de ce député PDS.

Le chef de l’Etat pense qu’ »il ne faut pas aller trop vite en besogne dans l’affaire opposant Oumar Sarr […] au préfet de Dakar, suite à une plainte de ce dernier contre » l’ancien ministre PDS, selon L’Observateur, qui dit citer un proche de Macky Sall.

Le président de la République « veut s’assurer que le maire libéral de Dagana n’a pas leurré l’opinion, que le document qu’il a exhibé et déchiré devant les caméras de télévision était bien une copie de l’arrêté du préfet de Dakar » interdisant une marche prévue par le PDS.

L’AS se fait l’écho de la « vraie fausse démission d’Aliou Sall » de la présidence de l’Union des associations d’élus locaux.

« Une levée de bouliers avait suivi son élection à la tête de l’UAEL. Pour ne guère laisser la bulle de contestations prendre du volume, Aliou Sall avait annoncé sa démission de la présidence de l’Union des associations d’élus locaux », rappelle le journal, avant de faire cette précision : « En réalité, il n’en est rien, le frère du président de la République dirige plus que jamais la structure. »

Walfadjri, lui, s’entretient avec Moubarack Lô, économiste et ancien directeur de cabinet adjoint du président Macky Sall. En présentant l’interview, le journal écrit que M. Lô « dénonce les connivences réelles entre le chef de l’Exécutif et les lobbies ».

Moubarack Lô déclare que « Macky Sall a manqué de préparation à la fonction présidentielle ».

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15