La revue de presse du lundi 10 aout 2015- l’Ag de l’Ums au menu des journaux

Les quotidiens reçus lundi à l’APS évoquent, entre autres sujets, la passe d’armes entre le procureur de la République Serigne Bassirou Guèye et le juge El Hadji Amadou Diouf lors de l’Assemblée générale de l’Union des magistrats du Sénégal (UMS), ce weekend.

Lors de cette rencontre, le président Abdoul Aziz Seck a été remplacé par le magistrat Maguette Diop.
Enquête fait état, au sujet du dossier Aïda Ndiongue, d’une passe d’armes entre le procureur de la République Serigne Bassirou Guèye et le juge El Hadji Amadou Diouf en titrant : ‘’Aïda Ndiongue hante les magistrats’’.

‘’L’affaire Aïda Ndiongue hante la magistrature. La preuve, elle a été à l’origine de la prise d’armes entre le procureur de la République Serigne Bassiour Guèye et le juge El Hadji Amadou Diouf, celui-là même qui avait relaxé l’ex-sénatrice libérale et ses co-prévenus. Ces derniers ont passé prés deux ans en prison pour détournement de deniers publics’’, écrit Enquête.

Selon le journal, ‘’l’ex-président de la troisième chambre correctionnelle ne semble toujours pas digérer le communiqué du parquet qui jugeait sa décision +troublante et illégale+. A cet effet, le président Diouf, nous dit-on, a demandé des explications. Surpris, Serigne Bassirou Guèye qui ne s’était pas inscrit sur la liste des orateurs a pris la parole pour se défendre’’.

‘’Le chef du parquet a soutenu que le communiqué n’émane pas du parquet et que c’est à Saly où il était en séminaire qu’il a été informé du communiqué’’, ajoute le quotidien.

Sur le même sujet, L’Observateur titre : ‘’Aïda Ndiongue +perturbe+ l’AG des magistrats’’. ‘’(…) le président de la 3e chambre correctionnelle du tribunal régional de Dakar qui avait jugé la +Lionne du Walo+, apprend-on, a soulevé le lièvre. Le président Amadou Diouf a pris la parole pour parler de ce fameux communiqué attribué au parquet et qui avait (….) fustigé la décision ‘’troublante et illégale’’ du juge’’, rapporte L’Obs.

L’As aussi fait état d’’’ (un) échange vif entre le procureur et le +libérateur+ de Aïda Ndiongue’’. Le journal signale également un drame à Thiès où ‘’drogué égorge un talibé et poignarde deux autres’’.

La même affaire fait la Une de Le Quotidien : ‘’Un talibé égorgé, deux autres éventrés’’. ‘’Un individu (….) s’est introduit ce samedi vers les coups de 23 h au daara Serigne Bassiorou Kane (…) où il a égorgé un talibé et grièvement blessé deux autres qui sont admis à l’Hôpital (….). Il est présentement en garde à vue au commissariat central de Thiès’’, écrit le journal.

Le Populaire aussi affiche à sa Une : ‘’Un sadique égorge un talibé, en éventre deux autres à Thiès’’. Le journal note qu’à cause des pluies du weekend, Dakar est ‘’prisonnières des eaux’’.

Pour Sud Quotidien, ‘’Dakar patauge’’.

Voir aussi

Dernière minute : Yaya Jammeh se rendra en Guinée Conakry

Les choses ont évolué en Gambie. Les dernières informations révèlent que le président sortant Yaya …