images (1)

La rupture est impossible au Sénégal

Le champ politique ne change pas et renseigne que la rupture est impossible au Sénégal. Les mêmes personnes, depuis des décennies, occupent l’espace politique aussi bien du côté du pouvoir comme de celui de l’opposition. Il suffit de mettre le PDS-authentique à l’écart et d’extirper des autres partis, particulièrement de l’APR, tous ceux qui ont été du PDS pour remarquer que rien n’en restera. Il suffit également de mettre le PS au loin et de sortir des autres partis tous ceux qui y militaient, il n’en restera, non plus, rien du tout.

En d’autres termes, le PDS et le PS occupent seuls et en écrasante majorité,  le champ politique. Par la transhumance, la quête de pitance, la frustration et l’empressement, les acteurs politiques ne font que créer des partis ou changer de camp en tenant un discours démagogique pour se donner une nouvelle image trompeuse.

C’est la raison pour  laquelle la rupture est impossible. Macky, Idrissa, Niasse, Tanor, Khalifa Sall, Ndéné, Oumar Sarr, Aliou Sow, Fada, Aminata Mbengue Ndiaye, et presque tous les autres acteurs politiques sont façonnés par les pratiques et les stratagèmes de l’UPS/PS et du PDS, des artifices inextricables à leur nature politique. Leur conception « ceddo » du pouvoir et de l’action politique est  simplement incurable.

Wade en fait trop avec les Socialistes qui l’ont rejoint à sa prise du pouvoir. Macky fait la même chose : famille, amis et camarades, orientation partisane de la justice, impunité pénale tamisée, usage nébuleux de finances publiques et gouvernance démesurément partisane.

La rupture n’est donc pas pour demain.

Domou rewmi

Voir aussi

pds-23-05-2014_08.05.44

PROBLEME DE LEADERSHIP, NON-RENOUVELLEMENT DES INSTANCES DE BASE… L’affaire Karim divertit le Pds

Depuis l’arrivée du Président Sall au pouvoir et le déclenchement subséquent de la traque des …

One comment

  1. Seul Idy pourra faire la rupture