images

LA SUNEOR DANS L’ATTENTE DE LA VALIDATION D’UN DOCUMENT DE RELANCE ET DE RESTRUCTURATION (DG)

La SUNEOR a déjà finalisé une étude en vue de relancer ses activités et de moderniser techniquement et financièrement ses infrastructures, pour se mettre aux standards de l’ancienne SONACOS, a révélé mercredi son directeur général Pape Dieng en visite de travail à Ziguinchor (sud).

‘’Il s’agit d’un document de relance et de restructuration pour moderniser les activités et les installations de cette société. Nous voulons qu’elle retrouve les standards de l’ancienne SONACOS. Le document est envoyé aux autorités concernées pour sa validation’’, a notamment expliqué M. Dieng.
En visite de travail à Ziguinchor, Pape Dieng a rencontré les différents acteurs concernés par cette société- travailleurs, opérateurs, organisations de production, autorités locales et administratives, autorités religieuses et traditionnelles- pour évoquer ‘’ l’impact de la SUNEOR sur l’économie de la Casamance’’.
‘’Le président de la République a fait état de son intention d’accorder une attention particulière à la SUNEOR. Nous sommes dans cette dynamique. Nous venons de terminer le document d’études qui comportent les grandes lignes pour la modernisation de la société’’, a poursuivi M. Dieng, lors d’un point de presse pour boucler sa visite à Ziguinchor.
‘’D’ici 2 à 3 ans, nous allons avoir une SUNEOR aux standards de l’ancienne SONACOS. Nous sommes en attente de la validation du document. Il ya une estimation chiffrées, mais je ne vais pas entrer dans les détails tant que le document n’est pas validé par le Premier ministre’’, a-t-il confié aux journalistes.
‘’Cette politique de restructuration comporte un aspect financier très important, parce que nous avons trouvé sur place une SUNEOR endettée de 53 milliards de francs CFA’’, a rappelé le directeur général de la SUNEOR, confiant à la presse locale que ‘’beaucoup d’investissements sont prévus pour l’usine de Ziguinchor’’.
‘’La SUNEOR est au cœur de l’économie de la zone sud. Au-delà de l’arachide, nous sommes en train de réfléchir à comment intégrer dans notre système la filière de l’anacarde en tant que société agro-alimentaire pour anticiper et être prêts dans un environnement de concurrence’’, a-t-il promis.

Voir aussi

telechargement

AFFAIRES JUDICIAIRES ET PETRO-TIM, REVENDICATIONS SYNDICALES, INONDATIONS ET DESARROI SOCIAL… Un Etat dans tous ses états

Le Macky est débordé. Les exigences sociales sont alarmantes. Le désenchantement prend de l’ampleur. Le …