Accueil / FAITS DIVERS / La tentative des deux jeunes malfrats tombe à l’eau

La tentative des deux jeunes malfrats tombe à l’eau

Deux individus ont été interpellés par le commissariat des Parcelles assainies pour tentative de braquage d’une banque de Western Union. En fait, les deux suspects avaient commencé à jouer une drôle de comédie, avant de passer à l’action. L’un d’eux était entré le premier dans l’agence, sous le masque d’un client ordinaire. Agacée par son attitude bizarre, la caissière de la banque a automatiquement eu des soupçons sur lui, et lui demanda le motif de ses entrées et sorties. C’est ainsi qu’il expliqua à celle-ci qu’il voulait récupérer le numéro de la transaction auprès de son ami qui était posté dehors. Sur ce, avait débuté le forfait car avec l’arrivée de son ami à l’enceinte de la banque, il se jeta subitement sur le vigile qui fut poignardé à trois reprises. Observant toute la scène, la caissière appuya rapidement sur l’alarme, qui fit d’abord fuir les deux mis en cause, avant qu’ils ne tombent dans les filets de la police.

Source l’Office
Un braquage digne d’amateurs s’est produit dans une banque de la Western Union sis au quartier de Diamalaye. Ceci a été perpétré par deux jeunes hommes qui se sont fait attraper avant qu’ils ne puissent mettre la main sur leur butin. En effet, les deux malfrats, nommés A.S et A.A.D, avaient prévu un drôle de plan pour commettre leur forfait. Le premier jeune homme, A.S, était entré naturellement dans cette dite banque, et avait essayé de faire croire qu’il était un client ordinaire, comme les autres. Il se mit alors à remplir un formulaire, prétextant une transaction. Toutefois, son attitude paraissait bizarre pour la caissière de cette agence, car le jeune homme faisait quelques allées et venues trop suspectes à son goût. Agacée par un tel comportement, cette dernière avait décidé d’y voir plus clair, et a posé au mis en cause la question de savoir les raisons de son comportement. C’est ainsi que, sans défaillir, celui-ci lui fit comprendre qu’il voulait seulement récupérer le numéro de la transaction auprès de son ami qui se trouvait dehors, en train de l’attendre. Mais ceci n’était qu’une façade, car l’homme avec qui le suspect discutait fréquemment n’était autre que son acolyte, A.A.D, qui se trouvait là en attendant son signal pour pouvoir entrer en action. Ce qui ne tarda pas, car l’acolyte était entré dans l’enceinte de l’agence pour rejoindre son ami A.S. Faignant de récupérer le numéro de la transaction auprès de son complice, le suspect A.S sauta subitement sur le vigile qu’il ceintura, permettant à son complice de procéder à son massacre. Ainsi, le nommé A.A.D sorti de l’une de ses poches un couteau qu’il administra à trois reprises sur la jambe du vigile. Neutralisant l’agent de sécurité de cette banque, les deux conspirateurs avaient cru qu’ils allaient mettre la main sur un gros butin, mais ne furent pas aussi rapides que la caissière. Cette dernière, à partir du point où elle était, n’avait pas perdu miette de la scène qui s’était déroulée. Et sans trop attendre, elle avait appuyé sur le bouton d’alarme, pour être secouru. Pris de peur, les deux braqueurs voulurent prendre la fuite, mais malheureusement pour eux, ils furent attrapés puis conduits au commissariat de police des Parcelles assainies. Interrogés à la suite sur les faits, les deux malfrats ont nié en bloc leur culpabilité, prétextant qu’ils ont été confondus avec ceux qui ont essayé de braquer l’agence de cette banque. N’ayant convaincu personne, les nommés A.S et A.A.D ont été, à la fin de leur garde-à-vue, conduits au tribunal régional hors classe de Dakar, auprès du procureur de la république.


À voir aussi

Bamba Ndiaye a été jugé hier

Ahmadou Bamba Ndiaye, le meurtrier de sa femme Bigué Ndao a été jugé hier au …

Pédophilie: Une fille de 13 ans contrainte à faire l’amour pour 1.000 francs

 2 ans de prison ferme et une amende d’un million de nos francs, c’est la …