Accueil / ACTUALITES / La tête Ousmane Ngom mise à prix

La tête Ousmane Ngom mise à prix

Au moment où son patron, Bécaye Diop, ministre des Forces armées et maire de la commune, s’emploie à ramener le calme, l’attaché de cabinet du ministre des Forces armées est monté au créneau pour désigner à la vindicte populaire le ministre de l »Intérieur et des Collectivités locales, Me Ousmane Ngom dont il réclame la démission ainsi que tout le personnel en service du commissariat de Kolda dont il demande l’affectation.

Source : Walfadjri
La mort de Dominique Lopy le samedi 14 avril dans les locaux du commissariat urbain de Kolda et celle de Dioutala Mané par balle intervenue le week-end dernier ont sorti Fabouly Gaye de sa réserve. Attaché de cabinet au ministère des Forces armées, par ailleurs secrétaire général des jeunesses libérales de Kolda, il a demandé, sans détours, la démission du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Me Ousmane Ngom. ‘Ce qui s’est passé à Kolda est inadmissible et inacceptable. Si nous n’y prenons garde, les forces de l’ordre vont continuer à tirer sur d’honnêtes citoyens’, a-t-il lancé, ajoutant ne pas comprendre ‘la réaction disproportionnée des policiers par rapport à la situation prévalant à Kolda’. Il a aussi demandé que ‘les policiers coupables soient punis’ et l’affectation de tout le personnel en service au commissariat de Kolda. ‘On ne peut pas admettre dans une république démocratique que des policiers tirent sur des citoyens pour une situation qui n’a pas l’ampleur qu’on lui prête’, explique-t-il.

La déclaration de l’attaché de cabinet laisse pantois plus d’un à Kolda. Car le propos intervient au moment où son patron, Bécaye Diop, ministre des Forces armées et maire de la commune, s’emploie à ramener le calme. Bras armé du ministre, Fabouly Gaye est plusieurs fois monté au créneau pour prendre sa défense face aux attaques des chefs de tendances au sein du Pds.

Sur le terrain, la situation s’est calmée. Les parents de Dioutala Mané ont renoncé à porter plainte. Le jeune collégien victime d’éclats de grenade devrait être évacué à Dakar. Les rumeurs de sa mort avaient même circulé dans la ville, dimanche dernier.


À voir aussi

Me Moussa Sarr avocat des 2 percepteurs-recepteurs «Techniquement, la notion de fonds politiques n’existe dans aucun texte»

Le 17e jour du procès du maire de la ville de Dakar a été marqué …

Macky Sall :  » le maillage cohérent du territoire va favoriser le developpement du transport »

Le maillage cohérent du territoire sénégalais en infrastructures routières traduit une volonté de conforter le …