téléchargement (10)

La valorisation du potentiel minier et pétrolier au cœur d’Ecomof 2015

Mettre en valeur le potentiel minier et pétrolier de l’espace communautaire, favoriser l’intégration socioéconomique régionale : tels sont entre autres objectifs visés par le 1er Forum de la CEDEAO sur les mines et le pétrole (ECOMOF 2015) qui prend fin ce jeudi, à Accra, la capitale du Ghana.

Cette rencontre de trois jours s’est ouverte, mardi, en présence du ministre ghanéen des Terres et des Ressources naturelles, Nii Osah Mills, du résident de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, et de la représentante de la présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), indique un communiqué reçu de la CEDEAO.

Le thème principal du Forum est : ‘’Valorisation des ressources minières et pétrolières de l’Afrique de l’Ouest à travers la coopération régionale’’.

Le Forum des mines et du pétrole de la CEDEAO (ECOMOF) a été institutionnalisé par la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement sur proposition du Conseil des ministres de l’organisation régionale et après les recommandations des ministres chargés des Ressources minières des Etats membres.

Il est prévu pour se tenir tous les deux ans de façon rotative entre les Etats membres de la CEDEAO.

Cette première édition regroupe des ministres du secteur minier de même que des décideurs du public et du privé opérant dans les industries minières et pétrolières ouest-africaines.

Elle sera ponctuée par des ateliers interactifs, des sessions de formation, des expositions, des présentations-pays et des visites de sites industriels visant à mettre en exergue et à promouvoir le développement des ressources minières et pétrolières d’Afrique de l’Ouest.

L’objectif est de mettre en valeur le potentiel minier et pétrolier de l’espace communautaire, de favoriser l’intégration socioéconomique régionale, développer l’exploitation minière artisanale et de petite échelle et d’organiser des bases de données
géologiques, minières et pétrolières dans les Etats membres de la CEDEAO.

Le communiqué rappelle que le Ghana a été choisi pour accueillir la première édition du Forum en raison ‘’de son immense contribution à l’harmonisation des politiques et programmes miniers de la CEDEAO et de sa longue expérience en matière d’exploitation minière’’.

En 2013, le Ghana était le neuvième plus grand producteur d’or et de diamant au monde. A ce titre, il dispose d’une bonne couverture de données obtenues grâce aux levés aériens. Dans le domaine de l’exploitation minière, le Ghana dispose notamment d’un régime juridique et fiscal attractif, etc.

Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …