Confidences

Lac 2 n’écarte pas le leader de Boul Faalé «Tyson est dans mes plans »

  • Date: 18 août 2015

Lac de Guiers 2 rêve de la couronne comme tout le monde. Même s’il reconnaît qu’il ne va jamais affronter l’actuel roi des arènes, Bombardier. Le Puncheur du Walo se dit prêt à croiser le fer avec Yékini, Tyson, Modou Lô et Eumeu Sène. Entretien

Comment passez-vous vos vacances ?

Je suis encore dans l’arène. Je n’ai pas encore atteint mon objectif qui est de devenir roi des arènes. Je veux la couronne de roi des arènes. Du coup, je suis obligé de travailler durement pour l’avoir. Hormis la couronne, je suis tenu de me défoncer pour mes futurs adversaires.

Cela demande-t-il des sacrifices ?

Cela nécessite un grand travail et le respect des cinq prières quotidiennes. Je n’ai que les samedis et dimanches pour me reposer. Je bosse dur.

Vous rêvez du titre de roi des arènes qui est actuellement entre les mains de Bombardier. Allez-vous lutter contre lui ?

Non, je ne lutterai jamais contre Bombardier. J’ai eu des rapports fraternels et sincères avec lui depuis très longtemps. Ce n’est pas la couronne qui va me faire changer d’avis. Mais si c’est un autre lutteur qui détient le titre, je suis prêt à l’affronter.

Yékini est-il un adversaire potentiel ?

Vous parlez de Yékini qui n’est pas n’importe qui dans l’arène. Je rêve toujours de le croiser. J’avais rêvé de lutter contre mon père Tapha Guèye et j’ai eu la chance de l’affronter et de le battre. C’est ce même rêve que j’ai pour en découdre avec Yékini. Maintenant, le dernier mot ne me revient pas. Si Yékini est prêt à me croiser, je le suis également.

Votre combat contre Gris Bordeaux brûle aussi les lèvres après que vous avez réussi cinq victoires de taille à Fass. Qu’en pensezvous ?

Ce n’est pas moi qui désire forcément affronter Gris Bordeaux. Non. C’est une demande des amateurs. Moi, je suis là pour répondre à l’attente des amateurs. C’est ainsi que je suis prêt à croiser Gris Bordeaux. Il a battu mon mentor (Lac 1). Moi aussi, j’ai plié son mentor (Tapha Guèye). Notre affrontement est alors logique.

Est-ce, selon vous, un combat qui aura forcément lieu un jour ?

Oui, je suis convaincu que tôt ou tard mon combat contre Gris Bordeaux aura lieu. Je ne me précipite pas. Tous les lutteurs qui me snobent seront un jour sur mon chemin. Je les attends de pied ferme.

Votre combat contre Modou Lô était sanctionné par un nul. N’est-il pas temps de clarifier les débats ? 

Je suis prêt contre Modou Lô. Notre deuxième affrontement sera différent du premier. Parce qu’actuellement, j’ai goûté à la victoire et à la défaite. Il n’y aura pas trop de calculs. Contre Modou Lô, attendez- vous à un combat explosif et rapide.

Mais il y a eu trop de tension lors de votre première explication 

Oui, mais ce n’était pas méchant. Il faut qu’il y ait parfois un peu de tension pour que ça soit un duel agréable. Aussi, nous sommes tous les deux des Talibés Cheikh. Nos kilifa n’accepteront peut-être pas qu’un de nous tombe. Mon combat contre Modou Lô sera  un combat choc.

Avec Balla Gaye 2 et Gris Bordeaux, vous faites partie des trois cibles de Rock énergie pour croiser Modou Lô. Quelle appréciation en faites-vous ?

C’est ce qui fait que je ne prends pas de vacances. Je travaille pour ça.

Vous avez signé votre retour par une belle victoire sur Papa Sow…

Je me réjouis d’avoir réussi un retour gagnant. J’étais resté deux saisons sans nouer mon nguimb. C’est Dieu Qui l’a voulu ainsi. Je n’y pouvais rien. Nous suivons nos destins au jour le jour. J’avais l’intention d’avoir un autre combat après Papa Sow, mais ça n’a pas été le cas.

Avez-vous été invité par le CNG lors de la Nuit de la Lutte ? Appréciez-vous le prix du lutteur le plus fairplay décerné à Papa Sow ? 

Je n’ai pas été invité par le CNG lors de la cérémonie de la Nuit de la Lutte. Je pense que tous les lutteurs sont fair-play. Le CNG devait associer les autres composantes de la lutte dans le choix. C’est le cas des hommes de média. C’est mon avis. Papa Sow est un lutteur fair-play. Il le mérite.

Eumeu Sène a soutenu qu’il ne va plus lutter contre vous. Qu’en pensez-vous ?

Il ne doit pas attendre d’avoir terrassé les fils de la Casamance pour les écarter. C’est très facile. Je vais lutter contre Eumeu Sène. Tant qu’il est dans l’arène, je vais le traquer. A moins qu’il fasse une déclaration publique et télévisée pour dire qu’il ne va plus lutter contre Balla Gaye 2 et Lac de Guiers 2. Je veux effacer ma défaite enregistrée contre Eumeu Sène.

Tyson est-il dans votre plan de carrière ?

Oui, Tyson est dans mon plan de carrière. C’est un adversaire potentiel. Il a marqué l’arène de ses empreintes. C’est un ancien roi des arènes. L’affronter, c’est embellir sa carrière.

Êtes-vous décidé à montrer un meilleur visage dans l’arène ? 

Oui, c’est exact. Parce que si tu tombes et que tu es accueilli à la maison par un grand public, tu te dis que tu ne dois pas baisser les bras. Je suis prêt à en découdre avec Yékini, Modou Lô, Eumeu Sène, Gris Bordeaux… Je suis le lutteur qui a plus d’adversaires dans l’arène. Je suis attendu par Guédiawaye. On me l’exprime partout. Je sais que Guédiawaye ne me bannit pas. Mais ils attendent de moi un résultat. Aucun de mes combats ne sera plus facile.

Avez-vous été contacté par un promoteur ?

Le plus souvent, les promoteurs contactent mon manager (Mouhamed Ali). Je ne crois pas qu’il a été approché par un promoteur. Il ne m’a rien dit à ce propos.

Les champions de Guédiawaye sont dans des difficultés. Qu’est-ce qui l’explique selon vous ?

Seul le travail paie. Je veux que mes autres camarades lutteurs de Guédiawaye travaillent pour ne pas prêter le flanc. En tout cas moi je travaille comme un fou.

Quel est le bilan de votre écurie Walo ?

Je ne suis pas le chef de file de Walo qui est Abdou Diouf. Nous avons réalisé un bon bilan la saison écoulée. On n’a enregistré qu’une seule défaite.

Quelle appréciation faitesvous de l’union des promoteurs ?

C’est une bonne chose de s’unir. Mais j’aimerais bien qu’ils ne lèsent pas les lutteurs. C’est le lieu de saluer la sortie de Youssou Ndour qui a défendu les lutteurs lors de la Nuit de la Lutte.

Pourquoi les lutteurs refusent qu’on parle de leurs cachets dans la presse ? 

Les marabouts réclament beaucoup de sous quand ils ont une idée de nos cachets. Le plus vil prix à payer à un marabout, s’ils connaissent ton cachet, c’est de 500.000 à 2 voire 3 millions FCFA. Ce n’est pas facile.

Ama Baldé vous avait défié. Qu’en pensez-vous ?

(Il baisse le ton) Ama Baldé doit se souvenir des propos de son défunt père. Il doit aussi faire attention à ce que Jules Baldé lui dit. Si j’étais à sa place, j’aurais rayé le nom de Lac 2 de la liste de mes adversaires potentiels. Moi, je fais très attention à ce que nos aînés et anciens lutteurs disent. Ils ne veulent pas que les fils de la Casamance se croient entre eux. Il m’a défié à trois reprises. Je ne lui ai jamais répondu. De son vivant, son père m’avait joint au téléphone pour me dire qu’il ne souhaite jamais que je croise Ama Baldé parce que nous avons les mêmes origines. Ama Baldé doit me considérer comme membre de sa famille. Il a écarté certains (Balla et Sa Thiès) qui sont des fils de la Casamance comme moi. Qu’il fasse autant pour moi qui suis aussi fils de la Casamance !

Et s’il ne le fait pas ?

Qu’il fasse une déclaration à la télé pour dire qu’il est prêt à lutter contre Lac de Guiers 2. S’il le dit dans un journal écrit, l’information ne va pas aller au fin fond de la Casamance. Je lui conseille de ne plus me défier.*

L’avez-vous une fois rencontré ?

Une fois, on s’était croisé à la plage. Il m’a salué et sympathisé avec mes poulains. Je n’ai pas de problème avec lui. J’entretiens de bonnes relations avec toute sa famille, notamment Jules Baldé. Son entourage doit lui parler de moi. Je lui conseille de faire son chemin sans moi.

Quel est votre meilleur combat de la saison ?

C’était le combat qui a opposé Alioune Sèye Jr à Brise-de-Mer. J’avais coaché mon poulain Alioune Sèye Jr qui a appliqué mes consignes et a gagné. C’est le combat qui m’a le plus plu. Il y a aussi le combat Sa Thiès / Lac Rose.

Comment avez-vous vécu le combat qui a opposé Balla Gaye 2 à Eumeu Sène ?

C’est un combat que j’ai très mal vécu. Quand j’ai vu Eumeu Sène ceinturer Balla, je me suis dit qu’il était difficile qu’il s’en sorte. C’était un jour de défaite pour lui. Je l’encourage. C’est le lieu de lui adresser un message : je veux qu’il retrouve ses hommes. Je veux parler de tous ceux qui lui sont d’un apport considérable.

Sunu Lamb

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15