Accueil / ECONOMIE / L’administration Obama réaffirme son soutien au plan  » Sénégal Emergent »

L’administration Obama réaffirme son soutien au plan  » Sénégal Emergent »

En visite à Dakar au Sénégal le 9 et 10 septembre 2015, Charles H. Rivkin (photo), le secrétaire d’État adjoint aux affaires économiques et commerciales, a fait savoir que le projet sénégalais de devenir un pays émergent à l’horizon 2035 avait le total soutien de l’administration américaine.

« Nous soutenons pleinement son Plan Sénégal Émergent et ses autres objectifs, et nous tenons prêts à appuyer les réformes économiques, le développement de l’infrastructure et les autres efforts du Sénégal pour attirer l’investissement du secteur privé, » a fait savoir le responsable américain.

M. Rivkin a salué les efforts déployés par le gouvernement sénégalais, pour parvenir à sa transformation économique. Il a particulièrement relevé la mise en place d’une zone économique spéciale pour encourager l’investissement privé et le fait, pour le Sénégal, de progresser dans le classement de l’initiative Doing Business de la Banque mondiale.

Mais comme beaucoup de pays d’Afrique subsaharienne, il a relevé que le pays du président Macky Sall doit faire face à de nombreux défis sur les plans de l’énergie, de la qualité de mise en œuvre des politiques publiques et du déficit d’infrastructure. Pour le diplomate américain, ces défis ne doivent pas constituer un obstacle à l’ingéniosité des promoteurs des Petites et Moyennes Entreprises en Afrique. « Comme je l’ai dit récemment à une conférence à Abuja, les petites et moyennes entreprises, les PME, sont les principaux moteurs de la prospérité dans pratiquement toutes les économies. Il s’ensuit que ce qui est bon pour elles est bon aussi pour l’ensemble de l’économie », a commenté Charles Rivkin.

Le responsable américain a enfin annoncé une augmentation par le président américain du budget alloué à son programme Power Africa, de 6 milliards $ supplémentaires, à raison de 300 millions $ par an, portant ainsi son engagement global à 20 milliards $.

Dans le cadre de cette expansion, nous avons affecté un conseiller régional pour les transactions de Power Africa au bureau de la Banque mondiale de Dakar.« Ce conseiller aura pour fonctions d’aider le Sénégal à éliminer les goulets d’étranglement de l’investissement privé et de coordonner les efforts des divers organismes du gouvernement fédéral des États-Unis visant à appuyer les projets d’investissement », a révélé M. Rifkin.

Auteur: Idriss Linge – Agence Ecofin – Webnews

À voir aussi

Yérim Sow gagne le marché de la Gestion du Cargo village de l’AIBD

REWMI.COM- Le Groupe Teyliom, investisseur de référence en Afrique de l’Ouest, est devenu, avec le …

Partenariat Sénégal/Indonésie : Un nouveau réseau ferroviaire en vue

REWMI.COM- Les gouvernements Sénégalais et Indonésien sont en pleine négociation pour la construction du réseau …