th (12)

L’affaire Mamadou Diop renvoyé jusqu’au 4 août prochain- l’un des policiers, présumé meurtrier est absent du pays

 Le procès du défunt étudiant Mamadou Diop a été renvoyé, hier, jusqu’au 4 août prochain. En effet, le Président du tribunal correctionnel de Dakar a suivi le parquet dans sa demande. Le ministère public a sollicité le renvoi pour exiger la comparution du policier Wagane Souaré qui serait en dehors du pays pour une mission.

L’affaire du défunt étudiant Mamadou Diop est loin de connaitre son épilogue. Initialement prévu, hier, le procès a été renvoyé jusqu’au 4 août prochain sur demande du parquet qui, a exigé la comparution d’un des policiers présumé meurtrier en l’occurrence Wagane Souaré. Le juge du tribunal a suivi le Procureur dans sa demande avant de renvoyer l’audience jusqu’au 4 août prochain. Il faut dire que le prévenu est actuellement hors du pays dans le cadre d’une mission. Une partie des avocats s’est opposé audit renvoi avant de demander des garanties de représentation à la justice. C’est sur ces entrefaites que l’agent judiciaire de l’Etat a indiqué que la directrice de la police, Anna Sémou Faye a pris toutes les dispositions pour faire revenir le policier dans les plus brefs délais. Malgré ces déclarations, les avocats de la défense ont montré leur insatisfaction en ce qui concerne le traitement judiciaire de cette affaire. Selon Me Assane Dioma Ndiaye, il est surpris d’apprendre, hier, que l’un des prévenus est actuellement hors du pays dans le cadre d’une mission sans que cette mission ne soit précisée. « Il est étonnant que quelqu’un qui est sous le coup d’une procédure judiciaire puisse sortir du pays et ne pas se mettre à la disposition de la justice. Mais, compte tenu de l’engagement de madame la directrice générale de la police qui s’engage à le faire revenir dans les meilleurs délais, nous avons dû consentir à ce renvoi et nous espérons que l’audience du 04 aout sera retenue pour qu’on donne à cette affaire toute son importance », a dit la robe noire.

Père de Mamadou Diop : « Si s’était Niasse, Tanor ou Cheikh Bamba Dièye… »

Me Assane Dioma Ndiaye poursuit : « D’abord les deux seuls prévenus qui ont été déférés à la barre sont les conducteurs du dragon. Or, nous savons les conditions dans lesquelles ces derniers ont pu agir mais ensuite nous pensons qu’il y a beaucoup de complaisance dans cette affaire. Non seulement ils n’ont jamais été placés sous mandat maintenant qu’ils puissent bénéficier de promotion dans le cadre de mission, ça c’est étonnant. Je pense Mamadou Diop méritait un meilleur sort et il aurait dû être immortalisé comme beaucoup de martyre sénégalais mais là, nous sommes au regret de constater que cette affaire est en train de mourir doucement dans les méandres des dysfonctionnements aussi bien administratifs que judicaires ». De son coté, le père de l’étudiant a dénoncé le fait que l’assassinat soit disqualifié. Mama Diop déclare : « Tout cela me fait tiquer. Aujourd’hui Wagane Souaré est en mission, alors qu’il impliqué dans cette affaire d’assassinat. Je ne peux pas dire que je suis satisfait. On sait bien que l’assassinat a été complètement disqualifié. Si un seul des leaders étaient tombés sur place que ça soit Niasse, Tanor ou Cheikh Bamba Dièye, les élections n’allaient pas avoir lieu. Et, c’est ce que voulait le régime d’Abdoulaye Wade. Je suis vraiment très déçu ».

Cheikh Moussa SARR

 

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

Rfi.fr- Le sculpteur Ousmane Sow, surnommé « l’Auguste Rodin du Sénégal », est mort ce …