Accueil / ACTUALITES / L’ambassadeur du Sénégal au Burkina Faso réagit : « La situation peut dégénérer à tout moment, soyons prudents »

L’ambassadeur du Sénégal au Burkina Faso réagit : « La situation peut dégénérer à tout moment, soyons prudents »

REWMI.COM- Madame Anta Coulibaly Diallo, ambassadeur du Sénégal au Burkina Faso, semble très préoccupée par la situation dans laquelle s’est installé le Burkina depuis la semaine dernière. Jointe par la radio Rewmi Fm, la diplomate laisse entendre que « la situation est assez compliquée ». Aucun compromis n’est trouvé, selon elle entre les deux groupes qui se regardent en chien de faïence. D’une part l’armée loyaliste qui a quitté les provinces pour prendre d’assaut le camps militaire. D’autre part, le camps des putchistes recroquevillés dans le camps militaire situé derriere le palais présidentiel. Les deux parties seraient en discussion avancées, selon Mme Diallo. Qui fait savoir qu’aucun compromis n’est encore trouvé. Ce qui est inquiétant, c’est que les putschistes qui sont sommés de déposer les armes, se disent prêts à se refendre s’ils sont attaqués. Mais le Burkina est habitué à des situations pareilles si l’on en croit la diplomate. « On est un peu habitué à cette situation parce que ce n’est pas la première fois qu’on la vit » a t-elle dit sur les ondes de la radio Rewmi fm. Madame Diallo pense que ses compatriotes sénégalais « comprennent l’état d’esprit de nos amis d’ici et les dispositions sont prises pour faire face ». Soucieuse de la situation des sénégalais du Burkina, Madame Anta Coulibaly Diallo leur a donné un mot d’ordre : Faire le plein de provisions, rester chez soi, ne pas trop s’impliquer dans les affaires intérieures du pays, être prudent, ne pas circuler. Elle pense que d’un moment à l’autre, la situation peu dégénérer. Ce même message est adressé aux sénégalais vivant dans toutes les villes du Burkina Faso, via les présidents de communauté.

REWMI.COM

 

Share This:

À voir aussi

« Eau Secours » !

Gouverner c’est prévoir, disait l’autre. Si les affirmations du ministre d’Etat Habib Sy s’avèrent, alors …