Accueil / CAURIS D'OR / L’amour, le meilleur remède contre les névroses et l’anxiété

L’amour, le meilleur remède contre les névroses et l’anxiété

Amour toujours. Si la passion amoureuse ne dure pas, l’amour peut avoir des effets positifs sur la santé selon une récente étude. Des psychologues de l’université de Jena et Kassel en Allemagne ont montré qu’une relation amoureuse peut avoir un effet positif sur le développement des jeunes adultes, et même réduire les névroses.

L’étude a été publiée dans l’édition en ligne du Journal of Personality. Les psychologues allemands ont analysé les relations de 245 couples entre les âges de 18 et 30 ans et ont étudié la corrélation entre les névroses et la satisfaction qu’apporte la relation. Les chercheurs des universités de Jena et de Kassel affirment que grâce à leur étude ils sont capables de montrer que les personnes « deviennent plus stables dans une relation amoureuse et que leurs personnalités se stabilisent également ».

Durant leur recherche, les psychologues allemands ont également demandé aux participants d’imaginer des scénarios pour voir comment ils réagissaient. Une part essentielle de l’étude selon les chercheurs car « les névroses des personnes influencent leur vision du monde extérieur ». Par exemple, elles réagissent de manière plus vive au stimuli négatif et ont tendance à interpréter les situations ambiguë de façon négative au lieu de de les représenter de façon neutre ou positive. Mais les psychologues allemands ont découvert que si une personne était impliqué dans une relation durable, elle avait moins tendance à considérer les choses de façon négative.  » L’expérience positive et les émotions apportés lorsque l’on a un partenaire change la personnalité, pas de façon directe mais de façon indirecte, quand dans le même temps la façon de structurer ses pensées et la perception des situations présumées négatives change ».

Les liens entre amour et santé sont depuis longtemps suspectés. Le sentiment amoureux aurait également des bienfaits pour le corps, ainsi selon une étude publiée en 2000 par le British Medical Journal, les personnes qui font état d’une « vie érotique » satisfaisante souffrent moins fréquemment de diabète, d’hypertension et de maladies cardio-vasculaires. Amour quand tu nous tiens…

lifestyle.fr

À voir aussi

JOUR-J -6

JOUR-J -7