Accueil / SANTE / Lancement de la couverture maladie universelle dans le département de Dakar- la couverture de 75% des citations à l’horizon 2017

Lancement de la couverture maladie universelle dans le département de Dakar- la couverture de 75% des citations à l’horizon 2017

Le département de Dakar a procédé hier au lancement officiel de la couverture maladie universelle. La cérémonie a eu pour cadre l’hôtel de ville de Dakar. La CMU vise une couverture de 75% des citadins à l’horizon 2017.

Après Rufisque, c’est au tour du département de Dakar de procéder au lancement officiel de la couverture maladie universelle. Ce programme qui était en phase pilote dans 14 départements du pays, en raison d’un département par région, se généralise. Le choix du départe-ment de Dakar n’est pas fortuit, selon Cheikh Seydi Aboubacar Mbengue, directeur général de l’agence de la Couverture maladie universelle (CMU).

« Il est important que le département de Dakar, un des plus peuplés du pays, soit enrôlé afin qu’il connaisse un taux de couverture important ». D’après M. Mbengue, la capitale sénégalaise semble être le département le plus riche du pays, mais elle enregistre toutefois des poches de pauvreté, donc, cette couverture est impérative.

Ce programme vise un objectif de 75% de couverture, d’ici 2017. Pour rendre facile l’accès aux soins à toutes les couches sociales et à moindre bourse, l’État prend en charge la moitié des frais. « Il suffit pour chaque personne de verser une contribution de 3500 F CFA à laquelle va s’ajouter une subvention de l’État à hauteur du même montant, pour être couverte et bénéficier des soins de la mutuelle de santé », renseigne M. Mbengue.

Ce lancement permettra de renforcer les mutuelles existantes, à travers la subvention de l’État, mais également d’élargir le réseau pour en créer d’autres.

Plusieurs partenaires ont décidé d’appuyer le processus dans la région de Dakar, ce qui a sans doute impacté le budget qui s’élève à 17 milliards. Une somme qui s’étale sur six mois. Mais, pour Sheikh Seydi Aboubacar Mbengue, cela résulte de l’engagement de l’État du Sénégal.

« Cet engagement a justement permis de couvrir les soins pour des enfants de 0 à 5 ans qui représentent 13% de la population. 11% des Sénégalais sont déjà couverts par les IPM, ce qui nous ramène à 24%. Il s’y ajoute les 6% de Sénégalais qui bénéficient du plan Sésame et les 2 % qui sont dans les mutuels communautaires. Cela revient à 32% », décompte M. Mbengue.

A l’en croire, le président de la République prévoit de rendre gratuits les soins et médicaments pour les familles bénéficiaires du programme de bourses. « Ces bénéficiaires seront 2,400 millions en 2016, soit 15% des Sénégalais. L’objectif étant d’arriver à 75%, il nous faut combler un gap de 28%, avec les mutuelles de santé », indique le directeur général de la CMU.

La cérémonie de lancement a enregistré la présence des élus locaux, du représentant du maire de Dakar et des parlementaires. Le député Moustapha Diakhaté a défini la couverture maladie universelle comme l’un des plus grands sentiers du chef de l’État : « Il s’agit de démocratiser l’accès au soin de santé de la population sénégalaise ». Le député renseigne que ce projet est une initiative qui figure en bonne place dans l’acte 3 du Pse.

Enquête

Share This:

À voir aussi

8eme édition du Sisdak- le financement de la santé pour tendre vers la couverture sanitaire universelle

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale, en collaboration avec le Centre International …

Dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus

La neuvième édition de la journée de dépistage du cancer du col de l’utérus et …