images (2)

Lancement en 2016 d’une licence et d’un master en science des semences

Le programme ‘’partenariat public-privé pour le développement de programmes de formation sur la filière semence ‘’ a abouti à la définition d’une Licence et d’un Master en Sciences et Technologies des semences pour adapter les offres de formation aux problématiques réelles du pays, a indiqué, mardi à Dakar, le directeur de l’enseignement supérieur privé Abdou Sène.

‘’Le processus d’élaboration de ces curricula est innovant dans la mesure où des acteurs de différents institutions et domaines ont travaillé ensemble pour satisfaire une demande locale. Cela permet d’adapter les offres de formation de nos universités et centres de formation aux problématiques réelles du pays’’ a souligné Abdou Sène.

Il présidait la rencontre de partage et de validation des curricula en Sciences et Technologies des semences.

‘’C’est ainsi pour la première fois qu’un curriculum est développé en tenant compte de l’ensemble de l’expertise nationale dans le but d’adapter l’offre de formation aux besoins exprimés par les utilisateurs finaux’’ a-t-il ajouté.

Pour Samba Ndao Sylla, enseignant au département de biologie végétale de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et membre du comité pédagogique pour la mise en place de cette formation, ‘’la Licence et le Master en sciences et Technologies des Sciences vont se faire dans les meilleurs’’.

‘’ Nous sommes fixés pour l’année 2016 parce que c’est faisable dans l’ensemble des institutions d’enseignement supérieur du pays mais pour le moment avec la phase pilote c’est Dakar et l’université de Thiès qui vont démarrer’’, a expliqué le Professeur Sylla.

 ‘’Les semences sont très importantes (…). Au Sénégal on est toujours à la recherche de semences de qualité. Les diplômés en sciences de la vie et de la terre, en sciences agronomiques peuvent bénéficier de cette formation’’ a-t-il souligné. 

Dans ce sillage, le directeur du projet USAID/ERA, Lary Vaughan, a estimé qu’en appuyant la mise en œuvre de ce programme, l’USAID manifeste sa volonté de contribuer au renforcement du capital humain dans le domaine des Sciences et Technologies des semences qui est un secteur fondamental dans la réussite du volet agricole du Plan Sénégal Emergent’’.

‘’L’appui à ce programme de production de semences de qualité et en quantité démontre toute l’importance que le gouvernement américain accorde au renforcement des capacités des institutions pour atteindre la sécurité alimentaire’’, a-t-il ajouté.

Différentes activités ont été menées depuis l’initiation en février 2014 par le projet USAID /ERA –Education et Recherche en Agriculture dont d’élaboration des curricula en Sciences et Technologies des semences, développés par différents acteurs de la formation.

Voir aussi

direc

Cojer- Macky Sall confirme Thérèse Faye jusqu’en 2019

Le Prèsident de la République a présidé ce samedi, en sa qualité de secrétaire général …