People

L’armée brésilienne autorisée à abattre les avions « hostiles » durant les JO

  • Date: 12 mai 2016

 

L’armée du Brésil a été autorisée à abattre les avions « hostiles » survolant le territoire national durant les JO-2016 de Rio de Janeiro, selon un décret de la présidente Dilma Rousseff publié mercredi.

Cette mesure, qui s’appliquera durant les Jeux olympiques (5-21 août) et paralympiques (7-18 septembre), est prévue dans les règlements de l’armée mais nécessite un décret présidentiel pour être activée. Le décret définit les critères qui rendent « suspects » les avions qui ne répondent pas aux normes habituelles. Il deviennent « hostiles » s’ils ne répondent pas aux injonctions des autorités brésiliennes.
Une mesure déjà en vigueur lors du Mondial

Ce type de mesure a été pris pour la plupart des grands événements qui se sont déroulés au Brésil ces dernières années, comme notamment la Coupe des Confédérations (2013) et la Coupe du monde de football (2014). Il pourrait s’agir d’un des derniers décrets pris par la chef de l’Etat, qui, sauf surprise, devrait être écartée du pouvoir pour un maximum de 180 jours ce mercredi soir dans le cadre de la procédure parlementaire en destitution lancée contre elle par le Sénat, en attendant son jugement final probablement en septembre. La dirigeante de gauche est accusée d’avoir maquillé les comptes publics.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15