Accueil / ACTUALITES / L’ARMP annule la publication de son rapport de 2014 Que cachent Mademba Guèye et Saer Niang ?

L’ARMP annule la publication de son rapport de 2014 Que cachent Mademba Guèye et Saer Niang ?

L’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) devrait procéder, hier, à la publication de son rapport sur la gestion des affaires publiques de l’actuelle équipe gouvernementale. Mais la cérémonie a été rapportée à une date ultérieure, en dépit du fait que la présidence de la République a déjà entre ses mains ce rapport de 2014. D’où les interrogations sur les motivations du report de la publication.
L’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), avait convié, la presse, hier, pour la publication de son rapport de 2014 à 15 heures avant de reporter. Cette même institution a convoqué la presse à 17 heures pour un point de presse de moins de 10 minutes. Et c’est le président du conseil d’administration, Mademba Guèye, qui s’est adressé la presse. Selon lui, ce report a pour but de trouver un meilleur format à donner à l’exploitation du document. « Nous avions entamé, depuis hier, une réflexion sur l’exploitation à donner aux rapports qui ont été faits. On pensait qu’on aurait terminé ladite réflexion mais, malheureusement, nous n’avons pas terminé la réflexion pour voir quel est le meilleur format à utiliser pour tirer le meilleur profit de ce rapport », précise-t-il. Pour Mademba Guèye, l’objectif recherché « sur le plan pédagogique est de permettre aux autorités contractantes, au secteur privé et à la Société civile de tirer le meilleur profit de ce rapport ».
Des propos tenus devant le Directeur général de l’ARMP, Saër Niang, et Amacoudou Diouf du Congad et d’autres membres du Conseil de régulation. À la question de savoir si le rapport a été remis aux autorités et que ces dernières auraient dissuadé sa publication, M. Guèye précise : « Le rapport a été transmis à l’autorité. Mais, nous sommes en train de discuter à l’interne au sein du conseil pour voir quel est le meilleur format quant à la restitution devant la presse. Voici le motif du renvoi ». Le Président du conseil d’administration (Pca) rassure que « pour 2014, la tendance est positive dans l’ensemble », sans donner de détails. Avant-hier, le quotidien « Enquête » avait révélé la gestion des maires Abdoulaye Baldé et Abdoulaye Wilane.

Ibrahima Khalil DIEME

Share This:

À voir aussi

« Eau Secours » !

Gouverner c’est prévoir, disait l’autre. Si les affirmations du ministre d’Etat Habib Sy s’avèrent, alors …