SAER NIANG ARMP I

L’Armp veut renforcer les capacités des acteurs dans les marchés publics

Les Jeudis du master en management et régulation des marchés publics visent à renforcer les capacités professionnelles des autorités contractantes, en particulier dans l’exécution de leurs projets et programmes, selon le directeur général de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP).

’’Aujourd’hui, il est essentiel d’avoir des professionnels puissent que les marchés publics ne peuvent plus être considérés comme un accessoire qu’on utilise. Il faut avoir des professionnels qui ont la compétence technique intellectuelle de gérer correctement les marchés publics’’, a dit le DG de l’ARMP.

Saër Niang s’exprimait à l’ouverture des ’’Jeudis du master en management et régulation des marchés publics’’ qui sont des rencontres trimestrielles d’échange et de réflexion sur l’actualité économique en général, et les marchés publics en particulier.

Ils ont pour but de renforcer les capacités des auditeurs du master et les sujets identifiés par l’encadrement de ce programme.

Le thème de la rencontre a porté sur « l’harmonisation des règles de passation et d’exécution des marchés publics dans la construction du marché communautaire ».

Le directeur général de l’ARMP a rappelé à cet effet, le programme de formation diplomate que l’institution a mis en place avec l’Ecole nationale d’administration (ENA) et l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

’’Nous avons mis en place un master en gestion des marchés publics parce que nous avons une vision qui consiste à renforcer la professionnalisation des acteurs qui est source d’efficacité’’, a-t-il estimé.

Pour M. Niang, l’un des objectifs est d’arriver à asseoir un environnement marqué par l’efficacité et l’efficience dans les marchés publics notamment l’accélération des procédures et les économies susceptibles d’être réalisées par une bonne organisation.

’’Cela demande une reconversion de beaucoup d’acteurs, de professionnels qui s’engagent dans les marchés publics’’, a-t-il ajouté.

’’La passation de marchés ne peut plus être considérée comme une activité éphémère’’, a-t-il relevé.

Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …