Accueil / FAITS DIVERS / L’assistante comptable au ministère des Finances et Cie condamnés

L’assistante comptable au ministère des Finances et Cie condamnés

L’assistante au ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, le commerçant transitaire et leur fournisseur ont comparu, avant-hier, à la barre du tribunal correctionnel pour escroquerie portant sur des deniers publics. Ils ont été déclarés coupables.

 Attraits, avant-hier, à la barre du tribunal correctionnel de Dakar pour tentative d’escroquerie portant sur des deniers publics, l’assistante comptable au ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, L. D. F, le transitaire M. S, A. D, ainsi que leur fournisseur, ont été déclarés coupables. Ainsi, l’assistante comptable a-t-elle écopé d’un an avec sursis ainsi que ses deux co-prévenus qui, on le rappelle, sont en liberté provisoire. Leur fournisseur lui a pris un an ferme. En plus de cette peine, ils doivent payer solidairement la somme de 20 millions nos francs à titre de dommages et intérêts à la poste. A noter que le maître des poursuites avait requis 2 ans de prison ferme pour l’assistante comptable et ses co prévenus et 3 ans pour le fournisseur. S’agissant des faits, tout a commencé lorsque le receveur des postes de Guédiawaye,  Macoumba Diagne, a porté à la connaissance des éléments du commissariat de Guédiawaye,  qu’un individu s’était présenté devant leur guichet pour percevoir un virement de 1,6 million de francs CFA, effectué dans le compte d’un de ses agents nommée Ndèye Bineta Faye. Selon lui, ce dernier l’avait informé sur le fait qu’elle a reçu dans son compte un virement de ce dite somme. Sans désemparer, il a immédiatement avisé le chef d’agence de poste finances de Malick Sy,  mais il est avéré que le virement a été effectué à partir d’un compte « Postalia » qui se trouve dans cette même agence. De fil en aiguille, ils se sont rendu compte qu’il s’agissait d’un virement fictif   effectué à partir du compte de l’agent de guichet répondant au nom d’Alimatou Gueye, dont le code d’accès a été piraté.

Auditionnée, la dame Ndèye Bineta Faye a confié :  « une amie à moi, du nom de Coumba Diène, m’avait appelée  pour me demander si elle pouvait donner mon numéro  à un certain Ahmadou Diop  qui, par la suite, m’a appelé pour me dire  qu’un de ses talibés doit lui faire un virement de 5 millions  représentant un « adya » pour le Magal, mais sur un compte finances. C’est sur ces entrefaites que je lui ai donné mon numéro de compte pour faire le décaissement, sans visa des contrôleurs de l’agence,  et que les chèques qui dépassent un million ne peuvent être  payés par notre agence  car ils seront visés. A ma grande surprise, quand j’ai ouvert mon compte, j’ai trouvé 100 millions. Contacté, je lui ai suggéré de m’amener le reçu. C’est ainsi qu’il m’a mis en rapport avec Salane qui a été arrêté dans nos locaux ». Pour sa part, Massamba Salane, commerçant transitaire, a nié les faits, arguant qu’il était juste venu pour montrer le reçu de virement à un agent de guichet. Dans la foulée, il cite la nommée Louise Diakhère Fall dite Mame Diarra, qui lui avait dit qu’une de ses connaissances voulait effectuer un virement de 50 millions. « A ce moment, j’étais avec Ahmadou Diop à qui j’ai expliqué la situation. C’est ainsi qu’il m’a envoyé un code que j’ai envoyé à Mame Diarra », dit-il. Interpellée, cette dernière a, à l’enquête comme à la barre, réitérée ces propos. Cependant, l’accusation révèle qu’une fois l’argent décaissé, le cerveau s’adjuge les 50% et le reste est partagé entre les membres du Gang.

Cheikh Moussa SARR

 

À voir aussi

Kawtef: Un homme viole sa propre mère et son ex belle-mère…

David Shekari, 32 ans, aurait avoué avoir violé sa propre mère et son ex belle-mère, …

Dahra: Un Modou-Modou arrêté en possession de  faux billets

Un Modou-Modou du nom de Malick Seck avait pris en location un véhicule de marque …