Accueil / SOCIETE / L’Association « stop » à la mendicité des enfants « le jour ou ils mettront 2 à 3 marabouts en prison, les choses changeront »

L’Association « stop » à la mendicité des enfants « le jour ou ils mettront 2 à 3 marabouts en prison, les choses changeront »

Ces enfants entretiennent tout le monde, aussi bien les parents, les maitres coraniques que les Ong. Si vous vous rendez à 6h du matin à la gare routière de Colobane, vous y trouverez des pics up en provenance de la banlieue remplie d’enfants talibés. Les maîtres coraniques les déposent à cette heure matinale et ne viennent les chercher que vers 22h. C’est purement criminel». Personne ne réagit, alors que dans ce lot se trouvent des enfants de deux à trois ans». La diatribe est de la directrice générale de la maison d’édition Diasporas noires, Hulo Guillabert. Elle a mis sur pied l’association «stop» à la mendicité des enfants, depuis 2014, et tient le gouvernement sénégalais pour l’unique responsable de cette «mafia criminelle». En effet, choquée par ces images d’enfants sacrifiés sur l’autel de certaines ambitions, la Saint-Louisienne veut traquer tous les coupables. L’Etat se retrouve au premier rang. «Il est coupable de non-assistance à enfants en danger. C’est lui qui donne carte blanche aux marabouts qui font ce qu’ils veulent. Le me demande pourquoi ils ont décrété une journée des talibés, s’ils ne font rien pour que ces enfants quittent la rue», s’interroge-t-elle. Notre interlocutrice est aussi déterminée à démasquer la pléthore d’Ong qui transforment ces enfants en fonds de commerce. Notre objectif majeur est d’inciter l’Etat à mettre en place un dispositif pour interdire la mendicité. Il doit faire respecter la loi. Il intervient dans d’autres domaines, il n’a pas à se confiner dans l’inaction face à la situation des talibés traités comme des animaux. L’Etat se donne les moyens de traquer ceux qui pillent nos ressources. Le jour ou ils mettront deux à trois marabouts en prison, les choses changeront». Entre autres solutions, elle propose une réorganisation de la mendicité dans ce pays.

Avec Senenews

À voir aussi

LE JOURNALISTE ADAMA GAYE TACLE KHALIFA SALL ‘’Il est rattrapé par ses faux pas et ses fautes’’

Dans sa page Facebook, le journaliste Adama Gaye, devenu consultant, n’a pas été tendre avec …