amitié

LAXISME- Le stade Léopold Sédar Senghor devenu Mbeubeuss

 Le week-end dernier, nous avons fait un tour au stade Léopold Sédar Senghor, où nous avons constaté  un fait inédit surtout au niveau de la tribune officielle où on peut voir des tas de saletés un peu partout. Les oiseaux, insectes et autres ordures nauséabondes  ont pris la place des supporters.

Au Sénégal, les autorités  étatiques parlent beaucoup mais ne joignent jamais l’acte à la parole.  En allant couvrir une activité politique,  dans une salle du stade Léopold Sédar Senghor, nous avons saisi l’occasion pour faire le tour de la tribune officielle pour des selfs. Mais à notre grande surprise, ce sont des oiseaux et insectes, qui nous ont accueillis avec une odeur nauséabonde. On se croirait à Mbeubeuss bis.

Toutes les chaises ont été salies par les cacas de ces animaux. Ce n’est pas fini. Nous  avons constaté également des tas ordures sous et sur les chaises toujours à la tribune officielle du stade national du Sénégal et qui se trouve dans la capitale. Ce qui nous laisse dire que depuis le dernier match des Lions de la Teranga, il n’y a pas eu d’entretien du stade. Nous avons filmé et photographié ce décor qui n’honore pas les autorités sportives. Une honte pour tout le pays.

Comment un stade international comme celui de Léopold Sédar Senghor peut-il être dans cet état d’insalubrité qui ne dit pas son nom. Or, il y a bel est bien un budget voté et mis à la disposition du ministère des Sports, pour entretenir le les stades du Sénégal. Des gens ont été recrutés, payés et nourris sur l’argent du contribuable pour à la fin  avoir ce résultat. Il urge, aujourd’hui, d’auditer la gestion nébuleuse du stade pour situer les responsabilités et procéder, dans les plus brefs délais, à des sanctions. Nous avons tenté de joindre le Ministre Matar Bâ,  sur ces manquements graves, en vain.

Ibrahima Khalil DIEME

Voir aussi

telechargement

Arrêt de production de cartes d’identité nationale

La Direction de l’automatisation des fichiers (Daf) ne produit plus de cartes d’identité nationale depuis …