Accueil / SPORT / Ldc: La Juve domine Manchester, le Real  se rassure

Ldc: La Juve domine Manchester, le Real  se rassure

En Ligue des Champions ce soir, outre l’Olympique Lyonnais en déplacement en Allemagne pour affronter Hoffenheim, d’autres formations s’affrontaient. Parmi celles-ci, le choc entre Manchester United et la Juventus Turin. L’occasion donc de retourner dans le Théâtre des Rêves pour Cristiano Ronaldo, mais aussi de retrouver la Vieille Dame pour Paul Pogba. On s’attendait donc à une rencontre forte en émotions et peu en jeu, pour tout avouer tant Manchester United a du mal et que la Juventus a une culture tactique à l’Italienne. Mais on s’était un peu trompé pour ce début de rencontre. Dans un premier temps, les Juventini jouaient haut puis laissaient le ballon aux Anglais qui eurent beaucoup de mal à s’en servir tant le déchet technique des joueurs de Mourinho paraissait grand. Dès lors, on guettait souvent l’oeil de Cristiano Ronaldo.

Dès lors, sur une accélération de la Vieille Dame, sur le côté gauche, le quintuple Ballon d’Or centrait en direction du premier poteau. Juan Cuadrado perdait son duel avec Chris Smalling, mais ce dernier remettait plein axe où se trouvait Paulo Dybala qui ne se privait pas d’ouvrir la marque (0-1, 17e). On ne donnait alors pas cher de la peau des Anglais. Dans la foulée, Joao Cancelo, après un échange avec CR7, envoyait une frappe puissante, bien repoussée par David De Gea (22e). S’en suivaient des moments où les Red Devils conservaient le ballon, mais se faisaient piquer de temps en temps en contre-attaque. Sur l’une de celles-ci, Cristiano Ronaldo obtenait un coup franc. Le Portugais frappait fort, De Gea repoussait comme il pouvait la frappe flottante, mais le cuir revenait sur Matuidi qui envoyait une frappe à rebonds, bien repoussée une nouvelle fois par le portier espagnol (38e). À la pause, les hommes de Massimiliano Allegri menaient assez logiquement à la pause, avec une possession de quasiment 70% !

Au retour des vestiaires, les Red Devils tentaient bien de faire quelque chose, mais les deux défenseurs centraux de la Juve contenaient bien les attaquants, surtout Anthony Martial. Sur un nouveau contre, Crisitano Ronaldo envoyait un boulet de canon vers la lucarne, mais De Gea sortait un arrêt extraordinaire (52e). Dès lors, on pouvait voir la défense italienne reculer, Allegri ayant probablement demandé à son bloc de jouer bien plus bas. On pouvait donc voir plus Juan Mata, mais, très honnêtement, Szczesny, le gardien de la Vieille Dame, n’était pas franchement inquiété. Mais le danger se rapprochait de plus en plus et Paul Pogba trouvait le poteau du gardien polonais (75e). Malgré d’ultimes essais, dont celui de Martial (90e), les Red Devils ne parvenaient pas à recoller au score.

Benzema entre dans l’histoire

Dans les autres rencontres de la soirée, la réception de Plzen par le Real Madrid. En effet, après une nouvelle défaite contre Levante en championnat (1-2), le poste de Julen Lopetegui est très menacé, d’aucuns évoquaient même qu’il serait remplacé, quel que soit le résultat des siens contre les Tchèques. Pourtant, les Merengues ont tout bien fait. En première période, ils ont monopolisé le cuir, ouvrant même le score par l’intermédiaire de Karim Benzema avec une jolie reprise de la tête (1-0, 11e). Ce but permettait d’ailleurs au Français de devenir le quatrième meilleur buteur de l’histoire de la compétition avec 57 buts. Un second but était refusé à Gareth Bale pour cause de hors-jeu (33e). Entre temps, une véritable occasion de Plzen par l’intermédiaire de Limbersky (30e), puis en toute fin de première période par Petrzela qui ratait le but alors qu’il était tout seul devant Navas (44e).

En deuxième période, on attendait donc plus de buts pour les Merengues et on ne fut pas vraiment déçu. Benzema (49e) puis Bale (53e) tentaient leur chance, mais c’était bien Marcelo (seul buteur madrilène contre Levante) qui marquait le but du break sur une balle piquée (2-0, 55e). Le Real n’arrêtait pas d’avancer pour autant et Bale ne cadrait toujours pas ses tentatives (68e). Trois minutes plus tard, Karim Benzema se voyait refuser un doublé pour un nouveau hors-jeu (71e). Mais, toutefois, c’était les visiteurs qui allaient trouver la faille par l’intermédiaire d’Hrosovsky (2-1, 79e). Le Real Madrid remporte enfin un match, mais a dû terminer la rencontre à dix avec la sortie sur blessure de Marcelo (90e). Dans les autres rencontres de la soirée, le Shakhtar Donetsk n’a pas fait le poids contre Manchester City. Les Citizens se sont imposés facilement et largement sur le score de trois buts à zéro avec un but de Laporte et un doublé de Bernardo Silva. Les Romains se sont eux joués du CSKA Moscou. Dzeko s’est offert un doublé et une passe décisive pour Ünder (3-0). Enfin, l’Ajax Amsterdam a réussi à trouver la faille dans la défense de Benfica en toute fin de match grâce à Mazraoui (1-0, 90e +2).

 

Fotmercato

À voir aussi

Éliminatoires de la Can 2019 : Le programme de la 5e journée

Programmée vendredi, samedi et dimanche, la cinquième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des …

Guinée Equ.-Sénégal: Ismaila Sarr vers le forfait

Ismaïla Sarr n’a pas participé au galop d’entraînement des Lions, hier, mercredi 14 novembre, au …