Accueil / FAITS DIVERS / Le berger retrouve la peau et les cornes de sa vache au fond d’un puits

Le berger retrouve la peau et les cornes de sa vache au fond d’un puits

Après la disparition subite de sa vache, le berger S. Sow, à la suite de vaines recherches, a eu la surprise de sa vie. En passant près d’un verger, il a vu les deux hommes qu’il soupçonnait, en train de s’activer autour d’un puits. Après vérification, il a découvert au fond du puits, un sac contenant la peau et les cornes de l’animal. Les deux complices et la femme qui avait acheté la viande ont été déférés au parquet.

Source L »office
Les faits se sont déroulés le samedi 25 avril dernier vers 19 heures, au moment où son troupeau retournait de brousse. S. Sow, marchand de bétail domicilié à Thionakh, remarque que la vache à la robe blanche, âgée de 11 ans, et en gestation depuis 8 mois, portant des marques particulières sous forme de X sur le nez l’échine et la cuisse droite. Après de vaines recherches en brousse, il est allé porter plainte à la police, convaincu que l’animal a été soustrait frauduleusement. Malgré la plainte, il a poursuivi ses recherches personnelles, suivant de très près les gestes des deux personnes qu’il a soupçonnées. Le 6 mai vers 18 heures, il fait une découverte de taille. En passant non loin d’un verger situé sur la route de Mont Rolland, il aperçoit les deux personnes qu’il soupçonne, en train de s’affairer autour d’un vieux puits en état de tarissement. Il a trouvé le spectacle assez bizarre et n’a pas hésité à s’approcher. Chose bizarre encore, A. Sow et P. A. Sow, puisque c’est d’eux qu’il s’agit, ont pris leurs jambes à leur cou dès qu’ils l’ont aperçu à leur tour. Le berger s’est tranquillement approché du puits qui dégageait une odeur nauséabonde. Il est allé au village pour demande du renfort afin de connaître les secrets que cache le puits. Ils en sortiront un sac contenant la peau et les cornes de sa vache. Il est allé directement vendre la mèche à la police qui interpellera les deux mis en cause. Interrogés par les enquêteurs, ils nient catégoriquement. Pour A. Sow, le berger ne fait que s’acharner sur lui et il l’a même accusé une fois dans les mêmes conditions. Sur la découverte faite dans le puits, il souligne que c’est un certain A. F. Sow qui a jeté le sac dans le puits. Pour sa part, P. A. Sow déclare ignorer tout de cette histoire. Selon lui, il gère le verger mais aucune bête n’y a été abattue. Réentendu, P. A. Sow craque et fait des révélations graves. Il déclare qu’il y a une semaine, en revenant au verger vers 20 heures, il a surpris A. SOW et un certain S. Guèye en train de dépecer une vache qu’ils venaient d’abattre. Selon lui, après constat, il n’a pas participé à l’opération, mais s’est contenté d’acheter une partie de la viande à 7.000 Fcfa. Après, il renseigne les avoir vu embraquer le reste de la viande à bord d’une charrette. Soumis aux questions des enquêteurs, A. Sow et S. Guèye s’accusent mutuellement, chacun désignant l’autre comme étant le véritable voleur. S. Guèye a par ailleurs révélé qu’une cuisse de la vache a été vendue à la dame C. Sy domiciliée au quartier Diakhao. Interpellée à son tour, elle affirme que c’est P.A. Sow en personne qui est venu lui proposer la cuisse ; et après marchandage, ils sont tombés d’accord sur la somme de 5.000F. Pour la convaincre, il lui a dit que c’est le patron du verger qui leur a offert une vache qui était paralysant à la suite d’un accouchement. Tout ce beau monde a été déféré au parquet pour vol, complicité de vol et recel.


À voir aussi

Linguère : Un berger meurt électrocuté en jouant avec…

Un  berger  âgé de 18 ans a été retrouvé mort  par électrocution sous un poteau …

Kawtef: Un homme viole sa propre mère et son ex belle-mère…

David Shekari, 32 ans, aurait avoué avoir violé sa propre mère et son ex belle-mère, …