Accueil / ACTUALITES / Le boycott est un droit, affirme Ousmane Tanor Dieng

Le boycott est un droit, affirme Ousmane Tanor Dieng

Le premier secrétaire du Parti socialiste (PS, opposition) Ousmane Tanor Dieng a déclaré jeudi à Saint-Louis que le boycott d’une élection est un droit pour le citoyen, qui a le choix de voter ou de ne pas voter. Ousmane Tanor Dieng qui s’exprimait au cours d’une manifestation publique organisée par le Front ‘’Siggil Sénégal » à la Chambre de commerce, qui avait pour objectif d’expliquer le sens du choix de 17 formations politiques de boycotter les élections législatives du 3 juin prochain.

Source : Sudonline
Pour le premier secrétaire du PS, le vote n’est pas obligatoire au Sénégal,  »le boycott, c’est l’abstention. Des militants de partis politiques ont le droit d’appeler à ne pas voter et à faire campagne pour cela ».

 »L’objectif est que le jour des élections, on sache que la majorité n’a pas participé », a-t-il dit, avant d’ajouter :  »les résultats ne nous engageront pas, mais nous nous intéresserons à ce que les observateurs verront et à ce que nous ferons ».

‘’Nous sommes des responsables et connaissons ce que la loi permet » a-t-il indiqué.  »Depuis que nous sommes dans l’opposition, il n’y a plus de cars incendiés », a-t-il fait observer.

Ousmane Tanor Dieng est revenu sur les raisons de cette option, regrettant le refus du président Abdoualye Wade de discuter avec l’opposition sur les conditions d’amélioration du système électoral.

Des partis politiques ont décidé de boycotter les législatives du 3 juin prochain, demandent notamment un nouvel audit du fichier après l’élection présidentielle du 25 février dernier, marquée selon eux par des  »fraudes ».

À voir aussi

SJD doit 26 milliards aux Entreprises

Le Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc) est en eaux troubles. Il doit de l’argent …

Forum ministériel sur l’habitat : Macky dessine son type d’habitat

Construire des villes africaines modernes, respectueuses de nos traditions de solidarité, abritant des populations qui …