ACTUALITE

Le CDEPS exige la fin des poursuites contre les journalistes

  • Date: 17 juillet 2015

Le Conseil des diffuseurs et éditeurs de presse du Sénégal (CDEPS) a salué la libération des trois journalistes de L’Observateur et de Le Quotidien tout en exigeant la fin de ces poursuites judiciaires.

‘’Nous nous félicitons de la libération de nos confrères qui ont été arrêtés dans l’exercice normal de leur fonction’’, a dit Madiambal Diagne, président du CDEPS, estimant qu’on ‘’ne peut accepter ce genre de pratique’’ dans un pays de liberté comme le Sénégal.

‘’Et c’est pourquoi, nous exigeons la fin totale et définitive des poursuites judiciaires ouvertes contre nos confrères’’, a ajouté M. Diagne par ailleurs, président de l’Union internationale de la presse francophone (UIPF).

Selon lui, les journalistes ‘’espèrent avoir gain de cause par rapport à cette demande parce que les confrères ‘’n’ont en aucune manière enfreint la loi’’, a dit le patron du Groupe Avenir communication, éditeur du journal Le Quotidien.

Il a qualifié ‘’d’inacceptables’’ les méthodes utilisées pour traquer les sources des journalistes rappelant que la presse ‘’n’a pas à révéler ses sources’’.

‘’C’est peine perdue que de vouloir faire révéler à un journaliste ses sources’’, a insisté Diagne estimant que le fait d’’obliger les confrères à révéler leurs sources ‘’est une infraction’’ à la loi.

‘’Nous ne l’acceptons pas et nous tenons à le faire savoir à tout le monde et que tout le monde se le tienne pour dit’’, a-t-il insisté.

Les journalistes des quotidiens L’Observateur et de Le Quotidien ont été libérés vendredi, mais placés sous contrôle judiciaire, après avoir été entendus par le Procureur de la République.

Le Directeur de publication du journal “L’observateur”, Alioune Badara Fall, et le journaliste Mamadou Seck, ont été arrêté, mardi et placés en garde à vue avant d’être déféré au parquet.

Ces arrestations font suite à un article publié le 8 mai 2015 et signé par le reporter Mamadou Seck.

L’article incriminé, “Schéma des 2 100 soldats pour la guerre au Yémen : Deux groupements de combat Alpha et Bravo, deux groupes d’appui et de soutien” évoquait en détails le schéma de l’envoi en Arabie Saoudite de 2 100 soldats sénégalais.

Le directeur de publication du journal Le Quotidien, Mouhamed Guèye doit être interrogé dans le cadre de la publication du procès-verbal d’audition de Thione Seck, en détention préventive dans une affaire de faux billets.

Dans un communiqué conjoint, les ONG Article 19 Afrique de l’Ouest, Amnesty international Sénégal, La Ligue sénégalaise des droits humains (LSDH), la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (RADDHO) ont rappelé que la protection des sources journalistiques est ‘’un pilier fondamental de l’indépendance des médias’’.

Elles ont condamné ’’fermement ces interpellations et intimidations qui menacent la liberté d’expression et portent atteinte au principe sacré de la protection du secret des sources’’.

APS

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15