SPORT

Le Clasico Real-Barça en 10 anecdotes

  • Date: 1 avril 2016

 Impossible de raconter en intégralité la riche histoire du Clasico Real-Barça. La rédaction vous propose les dix anecdotes les plus marquantes de ce duel.

En 1993, l’arrivée de Romario au sein de l’attaque barcelonaise le place sur le banc puis vers la sortie. Michael Laudrup file… Au Real. Aux côtés de « Bam Bam » Zamorano, Hierro, Redondo ou Raúl, il gagnera moult titres. On retiendra sa présence lors de la « manita », le 5-0 infligé au Real avec le Barça et lors de la vengeance des Merengue à Bernabeu en 1994/1995 sur le même score.

21 octobre 2000, Luis Figo foule pour la première fois la pelouse du Camp Nou depuis son départ controversé de Catalogne. Il reçoit un accueil des plus étranges. Chaque corner était un « vietnam » comme le dénonçait la presse merengue le lendemain. Celui de la 26e minute restera dans la légende. En effet, une tête de porc grillée chute à quelques centimètres de Figo. Une tête de porc qui finira sa folle trajectoire dans un musée à Barcelone.

Florentino Pérez aurait pu recruter Ronaldinho, mais avait considéré le jeune Brésilien « difficile à marketer ». La suite lui donnera tort, surtout sur l’aspect sportif, avec un Ronaldinho étincelant qui conduira le Barça à deux titres de Liga et à une Ligue des champions en 2005-2006 avec en point d’orgue une performance géniale lors d’un Clasico remporté 3-0 par Barcelone à Bernabéu le 19 novembre 2005.

Le transfert de la légende merengue Alfredo Di Stefano est une longue saga pleine de rebondissements. L’Argtentin avait failli aller au Barça et avait même disputé trois matchs amicaux avant de se retrouver à Madrid, qui avait accepté de payer plus (près de 40% des recettes annuelles du club) auprès du club colombien de Los Millionarios, qui possédait un contrat signé par Di Stefano.

Raúl Gonzalez Blanco, c’est 363 buts en 839 rencontres sous les maillots du Real Madrid et de Schalke 04. Un but en particulier retient l’attention lors du Clasico aller de la saison 1999-2000. En fin de rencontre dans un match électrique. « El Siete » bat Hesp d’un superbe geste de buteur, embrasse son alliance et exige du Camp Nou le silence d’un geste éloquent.

En 2006-2007, le Real s’était offert un final à distance épique avec le Barça. Mené à Saragosse, lors de la dernière journée, il parvient à revenir à 2-2 grâce à Van Nistelrooy alors que le Barça ne parvient pas à l’emporter face à l’Espanyol. 2-2, score final aussi en Catalogne, où Tamudo a mis un doublé au Barça, sacrant Madrid à la différence de buts. « Comment est un Catalan aujourd’hui ? Esta Mudo (Il est muet) ».

Real-Barça, quart de finale aller de la Coupe du Roi, 68ème minute. Victime d’une première faute, Lionel Messi est assis, reprenant ses esprits par terre. Pepe se dirige alors vers l’arbitre, passe devant la Pulga, et lui essuie son crampon sur la main. L’arbitre n’a rien vu alors que Messi se tord de douleur. Pepe présentera ses excuses d’une façon assez peu sincère : « C’était un acte involontaire. Mais si Messi se sent offensé, je lui présente mes excuses ».

Finale de la Supercoupe d’Espagne saison 1990-1991. Grosse faute de Chendo sur Stoichkov, juste devant le banc catalan. Cruyff, pris d’une colère noire, avait sauté sur le pré et avait récolté un jaune. Stoichkov qui protestait avait aussi reçu un carton jaune, suivi d’un rouge pour contestations répétées. Stupeur quand le Bulgare piétine le pied de l’arbitre central, monsieur Urizar Azpitarte…

En 2011, le Real et le Barça se sont affrontés 4 fois en 18 jours sur fond de polémiques et de controverses suscitées notamment par l’attitude d’un José Mourinho survolté. « Guardiola est un entraîneur fantastique mais il a gagné une Ligue des champions (en 2009) que j’aurais eu honte de gagner, avec le scandale de Stamford Bridge (contre Chelsea). Et s’il gagne cette année, ce sera avec le scandale du Bernabeu. J’espère qu’il gagnera un jour une Ligue des champions propre, sans scandale ».

Le Real Madrid, devenu champion d’Espagne trois jours avant à Pampelune et vainqueur du Clasico au Camp Nou (1-0) plus tôt dans la saison, avait pris soin d’achever de déprimer le FC Barcelone, laminé (4-1) au stade Santiago-Bernabeu au Clasico retour et condamné à la 3e place, à l’issue de la 36e journée du Championnat d’Espagne2007/2008. Comme de coutume, les Barcelonais ont dû saluer le nouveau champion avec une haie d’honneur.

Goal 

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15